CBD et insuffisance rénale : ce que vous devez savoir

Deux à trois millions de français souffrent d’insuffisance rénale. Un chiffre, déjà conséquent, qui pourrait en fait être plus important tant il est difficile d’identifier le problème à la simple vue des symptômes. Heureusement, un simple bilan sanguin aide généralement à se faire une idée plus précise de l’état des reins d’un individu. Anti-inflammatoire de plus en plus utilisé dans le cadre de douleurs chroniques, le cannabidiol (CBD) est souvent évoqué comme une opportunité pour les personnes souffrant d’insuffisance rénale. Weedy.fr démêle le vrai du faux.

Insuffisance rénale : de quoi parle-t-on ?

les reins filtrent le sang min

Une insuffisance a lieu lorsque les reins ne filtrent plus correctement les déchets du sang

On parle d’insuffisance rénale lorsque l’on constate une diminution progressive du fonctionnement des reins. Les reins rappelons-le, sont des filtres naturels du corps, chargés de nettoyer notre sang des divers déchets auxquels il est confronté.

  • Urée: déchets issus de l’alimentation et plus précisément de la dégradation des protéines par le foie. Lorsque le taux d’urée est trop important, on parle d’urémie, qui est un signe d’insuffisance rénale. Il se situe idéalement entre 3 et 7,5 mmol/l.
  • Créatinine: déchets issus du fonctionnement des muscles. Elle est mise en relation avec un taux de clairance, prenant notamment en compte l’âge, le poids et le sexe du patient. Une clairance inférieure à 60 mL/min est généralement considérée comme un signe d’insuffisance rénale.

Lorsque les reins n’assurent pas leur fonctionnement normal, les déchets s’accumulent au lieu d’être évacués par les urines. Comme ils sont toxiques à haute dose, ils peuvent entraîner des problèmes de santé plus ou moins graves. Dans les cas les plus graves, traiter une insuffisance rénale peut aller jusqu’à la dialyse voire à la greffe de rein.

Un des problèmes majeurs de l’insuffisance rénale est qu’elle est, du moins au début, ce que l’on appelle une maladie silencieuse. C’est-à-dire qu’elle n’entraîne pas de signaux visibles. En l’absence de bilans sanguins réguliers, elle peut donc évoluer sournoisement sans que la personne concernée n’ait la chance d’agir sur son origine.

Facteurs influençant une insuffisance rénale chronique

alimentation équilibrer pour limiter insuffisance rénale min

Une bonne hygiène de vie permet de limiter les problèmes rénaux

  • Hypertension artérielle,
  • Diabète,
  • Maladies immunitaires,
  • Maladies héréditaires des reins,
  • Excès de cholestérol,
  • Tabagisme,
  • Surpoids,
  • Infections urinaires à répétition,
  • Calculs rénaux,
  • Exposition à certains produits toxiques comme le plomb ou le mercure,
  • Certains médicaments.

Symptômes d’une insuffisance rénale

Nous l’avons évoqué, une insuffisance rénale peut rester longtemps silencieuse. Il n’empêche qu’au bout d’un moment, des symptômes commencent à apparaître. Ils peuvent être divers et ne facilitent guère le diagnostic tant ils sont faiblement caractéristiques :

  • Fatigue anormale après un effort,
  • Envie d’uriner fréquemment,
  • Urines troubles, foncés ou peu abondantes,
  • Anémie,
  • Œdèmes liés à la rétention d’eau ou de sel
  • Nausées et vomissements,
  • Troubles du sommeil,
  • Maux de tête,
  • Perte d’appétit,
  • Perte de poids inexpliquée.

Prévenir une insuffisance rénale passe donc avant tout par une bonne hygiène de vie, impliquant notamment de :

  • Manger équilibré,
  • Ne pas fumer,
  • Faire de l’exercice,
  • Éviter le surpoids,
  • Boire suffisamment d’eau,
  • Contrôler régulièrement sa tension, son diabète ainsi que les taux de créatinine et d’urée (tous deux sont très facilement mesurables lors d’un contrôle de sang de routine).

Ces mesures préventives ne constituent cependant en aucun cas la garantie de ne pas développer d’insuffisance rénale. Le CBD présentant de nombreux effets vertueux, notamment antalgiques et anti-inflammatoires, il semble raisonnable de se demander s’il peut venir en aide à celles et ceux souffrant de problèmes rénaux. Il est tout aussi justifié de se demander si son action ne peut pas, au contraire, trop faire travailler les reins.

Effets du cannabis CBD sur les reins : ce qu’il faut savoir

huile cbd et insuffisance rénale min

On connait encore mal les actions des cannabinoïdes sur les reins

Une étude de 2017 [lien en anglais] s’est intéressée à l’action, aussi bien positive que négative, que les cannabinoïdes pourraient avoir sur les reins. Le premier élément intéressant à évoquer est que les deux types de capteurs du corps humain activés par les cannabinoïdes (CB1 et CB2) sont répartis à différents endroits du corps, et notamment dans les reins. Il semble donc raisonnable de penser que la prise de CBD ou d’autres cannabinoïdes a bel et bien des effets sur les reins. Ces derniers n’ont cependant pas été totalement identifiés.

Les cannabinoïdes présentent-ils un risque pour les reins ?

Consommer du cannabis en général et du CBD en particulier ne semble pas avoir d’incidence sur les reins d’individus en bon état de santé.

En ce qui concerne l’insuffisance rénale chronique, les risques semblent être limités puisque, pour les individus étudiés ayant consommé des drogues de toutes sortes, il semble que l’utilisation de marijuana n’ait pas entraîné de déclin de la fonction rénale qui soit statistiquement significatif.

En revanche, des cas d’insuffisance rénale aiguë ont été documentés suite à la consommation de cannabinoïdes de synthèse. Nous le répétons donc, il est essentiel d’à tout prix éviter le cannabis synthétique, créé en laboratoire et dont les risques peuvent être extrêmement dangereux.

Le CBD peut-il soulager une insuffisance rénale ?

Toujours selon la même étude, il paraît possible que la prise de CBD puisse avoir des effets bénéfiques sur certaines formes de maladies rénales, sans toutefois tirer de conclusion sur les dosages utiles, ni même les pathologies concernées. Selon un article publié dans le magazine Kidney Medicine (« Reins magazine »),  un peu plus de 10% des néphrologues canadiens (le cannabis a été entièrement légalisé au Canada en 2018) prescrivent du cannabis à leurs patients afin de les aider à gérer des maladies rénales chroniques. Toutefois, ces prescriptions ont avant tout pour objectif de réduire les douleurs chroniques accompagnant l’insuffisance rénale, et non de la traiter.

Au stade actuel de la recherche, il semble donc raisonnable de conclure que le CBD peut, dans certains cas, contribuer à réduire les symptômes d’une insuffisance rénale ou d’un autre trouble touchant les reins. Il est cependant trop tôt pour évoquer toute opportunité de traitement à base de CBD.

Rappelons enfin que le cannabis médical n’est pas reconnu en France. Même légal ou sous forme d’isolat de CBD, il n’est donc pas question de parler de traitement. Si vous envisagez de prendre du CBD et souffrez d’insuffisance rénale, il est essentiel d’en parler au préalable à un néphrologue ou, a minima, à un médecin généraliste.

Partagez:

Panier
  • Aucun produit dans le chariot.