CBD et nourriture, entre tendance et apports réels à l’alimentation

Nous sommes loin du scoop, le cannabidiol, ou CBD, est partout. Après avoir un temps effrayé les foules, il commence désormais à s’installer dans notre quotidien. Rien de surprenant donc à le voir désormais envahir nos assiettes. Mais quels sont les liens exacts existant entre CBD et nourriture ? S’il est extrait d’une plante naturellement riche en protéines végétales et acides gras, il semble parfois se retrouver prisonnier des tendances marketing. Retour sur l’utilisation du CBD dans nos cuisines.

Pourquoi utiliser le CBD dans la nourriture ?

Cookies-cannabis
Intégrer du CBD à la nourriture semble favoriser son assimilation par l’organisme

Le chanvre, plante dont est extrait le CBD, est un végétal complexe, aux nombreux effets bénéfiques sur l’organisme. Ses graines notamment sont largement utilisées en cosmétique, mais également en cuisine puisque considérées comme un aliment sain. Elles contiennent effectivement une grande quantité de protéines végétales (plus d’un tiers de leur poids) qui, en plus d’être naturellement riches en acides aminés, sont également sans gluten. Grâce à cela, le chanvre est parfaitement digestible. Il est de plus riche en omégas-3, omégas-6 et omégas-9, des acides gras essentiels à l’organisme que nous sommes pourtant incapables de synthétiser naturellement. Il est donc important de s’assurer d’un apport suffisant dans notre alimentation.

La consommation de produits dérivés du chanvre fait donc sens. Pourquoi cependant préférer l’utiliser dans l’alimentation plutôt que l’ingérer séparément, à la manière de certains compléments alimentaires ?

Une étude scientifique parue en novembre 2018 dans la revue CNS Drugs s’est précisément intéressée à certaines problématiques concernant le CBD et la nourriture. En plus de montrer qu’une telle consommation présente des effets secondaires inexistants à modérés, mais jamais sévères, elle a également mis en évidence que la quantité de CBD absorbée par les tissus de l’organisme est plus importante au cours d’un repas riche en graisses. Consommer du CBD au cours d’un repas faciliterait donc son assimilation par l’organisme en en favoriserait par la même occasion les effets par apport à une prise isolée.

Effet de mode ou effets réels ?

De plus en plus d’études scientifiques tendent à montrer les effets exacts du CBD sur l’organisme. Même la célèbre et respectée revue scientifique Nature publiait, dès 2011, que le cannabidiol permettrait notamment de réduire l’anxiété. Pour autant, la communauté scientifique peine encore à se mettre d’accord sur les dosages utiles et la quantité à partir de laquelle les effets commencent à opérer. Chaque individu est de toute façon unique et il est normal que chacun réagisse différemment en présence d’une molécule, aussi naturelle soit-elle, comme le CBD.

Dans les pays où le cannabis médical est autorisé, le dosage en CBD pour des pathologies telles que la schizophrénie, l’épilepsie ou tout simplement l’anxiété s’élève à plusieurs centaines de milligrammes par jour. Une autre étude a cependant revu ces chiffres à la baisse en relevant une première amélioration de la vigilance de certains patients dès 15mg de CBD par prise.

Si l’on considère qu’un soda lambda au CBD contient environ 5mg de produit, force est de constater que certains produits actuellement commercialisés apparaissent davantage pour répondre à un effet de mode que pour répondre à des besoins de bien-être réels. Dans ces cas-là, le CBD n’est qu’un ingrédient comme un autre et a de grandes chances de ne procurer aucun effet. Cela n’enlève en rien ses propriétés exceptionnelles, mais tire cependant la sonnette d’alarme en appelant à la vigilance des consommateurs sur les produits dérivés qu’ils décident ou non d’acheter.

CBD et nourriture : aliments au cannabidiol du marché

Café-cbd
Boissons, bonbons, glaces, le CBD s’invite désormais à notre table

Avec la légalisation du cannabis dans plusieurs états américains, puis la légalisation totale, y compris pour un usage récréatif au Canada, le marché occidental s’est rapidement vu envahir de produits dérivés. En France, en Belgique et au Luxembourg, la loi européenne prévaut. Le cannabis reste donc considéré comme un stupéfiant lorsque son taux de THC excède 0,2%. Le CBD n’est par conséquent pas concerné par la loi. De nombreux produits élaborés outre Atlantique ou en Suisse commencent donc logiquement à faire leur apparition sur sol européen.

Force est alors de constater que les industriels ont une imagination débordante, tant CBD et nourriture semblent se marier de façons diverses et variées. Les sucreries ont notamment le vent en poupe. Il est ainsi relativement facile de se procurer bonbons, sucettes, tablettes de chocolat et glaces au CBD. Le géant américain Ben and Jerry’s a notamment fait parler de lui en annonçant une glace exclusive au CBD, prête à sortir dès que l’ajout de CBD dans les aliments et boissons serait autorisé aux États-Unis au niveau fédéral.

Selon les marques et pays, il est également possible de trouver toutes sortes de boissons (soda, bière, boissons énergisantes), petits gâteaux (brownies, cookies) et mélanges divers pour infusions.

Cuisiner avec du CBD

Huile-CBD-nourriture
Cuisiner avec du CBD demande quelques précautions d’utilisation

Si les gâteaux et autres sucreries au CBD sont si nombreux, c’est avant tout grâce à leur richesse en matières grasses et leur teneur en sucre. D’une part, le sucre dissimule à merveille les notes terreuses et amères caractéristiques des dérivés du cannabis. D’autre part, les cannabinoïdes se mélangent particulièrement bien aux corps gras. En cuisine, il s’utilise en effet directement sous forme d’huile, ou de cristaux, la forme la plus pure du CBD. Pour autant, le cannabidiol se prête à toutes sortes de préparations, salées comme sucrées, et est sommes toutes relativement facile à utiliser en cuisine.

Si vous souhaitez mêler CBD et nourriture et l’intégrer à vos recettes préférées, favorisez simplement son infusion dans des éléments gras tels que le beurre, le saindoux ou l’huile. Au contraire, le CBD aura du mal à se mélanger à une sauce au vin blanc ou à la bière. Les liquides aqueux sont en effet peu propices à son incorporation. Prenez garde également à le doser avec parcimonie, afin de maîtriser les effets autant que le goût de votre plat.

Enfin, assurez-vous de conserver votre huile de CBD dans de bonnes conditions. Les cannabinoïdes préfèrent être stockés au frais et à l’abri de la lumière. Évitez également de trop chauffer votre huile de cuisson afin de ne pas vous débarrasser accidentellement de ses composants actifs.

Panier Article supprimé. annuler
  • Aucun produit dans le chariot.