Cannabis synthétique : pourquoi à tout prix éviter cette drogue ?

Nous connaissions les cannabinoïdes produits par le cannabis et ceux, nommés endocannabinoïdes, produits par le corps humain. Voilà que l’on entend désormais de plus en plus régulièrement parler de cannabis de synthèse, de beuh synthétique ou de THC synthétique. Ce cannabis synthétique est pourtant plus qu’une simple copie de laboratoire. Weedy vous explique ce qu’il en est et pourquoi il vaut mieux s’éloigner autant que possible de ce produit et de ses effets.

Qu’est-ce que le cannabis de synthèse ?

Il est possible de recréer des cannabinoïdes en laboratoire
Il est possible de recréer des cannabinoïdes en laboratoire

En chimie, on fait la différence entre une molécule naturelle et une molécule de synthèse. La première, comme son nom l’indique, est créée organiquement dans la nature, sans intervention de l’Homme. On parle même plus précisément de molécule chimique naturelle. La seconde au contraire, est créée de toute pièce en laboratoire. Littéralement donc, un cannabis de synthèse est tout simplement une plante née sous la main de scientifiques.

Techniquement donc, un cannabinoïde synthétique est strictement identique à un cannabinoïde naturel. A priori donc, pas de problème. Sauf que…

Comment est créé le cannabis de synthèse ?

Loin d’être une variété créée par l’Homme, le cannabis synthétique est en fait une vulgaire copie. Plus précisément, certaines entreprises sans scrupules cherchent à contourner la loi en vendant des plantes imprégnées de molécules de synthèse imitant les cannabinoïdes. Et pas n’importe lesquels d’ailleurs puis ces molécules activent généralement les mêmes récepteurs que le THC.

Au final, ce pseudo cannabis imbibé de THC synthétique n’a absolument aucun rapport avec du cannabis légal, même si c’est ce que ses revendeurs prétendent.

Risques de la beuh synthétique

Bien qu’en imitant l’aspect, le cannabis synthétique n’a rien du cannabis !
Bien qu’en imitant l’aspect, le cannabis synthétique n’a rien du cannabis !

Le problème principal de la beuh synthétique est qu’elle tente de contourner la loi tout en proposant à ses acheteurs des produits soi-disant légaux qui ont tout d’une drogue : effets plus puissants que le cannabis classique (y compris du marché noir), effets secondaires conséquents, fort pouvoir addictif, etc. La liste est longue et fait peur à voir. Vous l’aurez compris, le principal inconvénient du cannabis de synthèse est qu’il est tout sauf du cannabis et présente, sous couverture, des risques bien plus graves.

En Europe, il est déjà relativement facile d’acheter des cannabinoïdes de synthèse sur Internet, avec des premières conséquences catastrophiques, même si la pratique reste anecdotique. Aux États-Unis, la situation est cependant, comme souvent, déjà à un stade plus avancé. Être pionnier signifie parfois également de devoir essuyer quelques plâtres. Sur la seule année 2015, les centres antipoison américains ont ainsi reçus plus de 7000 appels liés à la consommation de beuh synthétique. Au programme, des réactions très différentes : hallucinations, paranoïa, agressivité excessive, maux d’estomac, etc.

Dans tous les cas, les consommateurs et leurs proches évoquent un certain « effet zombie », caractérisé par une perte de contrôle plus ou moins importante. Dans les cas les plus sévères, le cannabis synthétique peut entraîner des formes d’intoxication graves voire, dans les cas extrêmes, un infarctus menant à la mort.

Est-il possible de détecter le cannabis synthétique ?

Difficile (impossible ?) de reproduire la complexité de l’équilibre naturel entre cannabinoïdes
Difficile (impossible ?) de reproduire la complexité de l’équilibre naturel entre cannabinoïdes

Non, et c’est là l’un des autres problèmes majeurs du cannabis synthétique. Puisqu’il se contente d’imiter le cannabis classique, il ne s’en rapproche pas suffisamment pour être détecté par les tests de sécurité routière classiques, ni même les tests de dopage. Cela aurait pour conséquence d’encourager l’achat de cannabinoïdes de synthèse par les sportifs ou encore les militaires. Un problème réel lorsque l’on connait les risques potentiels auxquels ses consommateurs s’exposent. En Europe, de premiers décès par overdose ont d’ailleurs été rapportés en Grande-Bretagne et aux Pays-Bas. Un comble pour une drogue qui se fait passer pour un substitut d’une plante certes parfois stupéfiante, mais ne menant jamais à l’overdose.

Cannabis synthétique et CBD de synthèse : ne pas faire l’amalgame

Vous l’aurez compris, ce que l’on appelle cannabis synthétique ou THC synthétique est avant tout une drogue chimique. Il est donc important de ne pas la confondre avec le CBD de synthèse qui, s’il n’est pas parfait, est loin de présenter les mêmes risques.

Qu’est-ce que le CBD de synthèse ?

Ce que l’on appelle couramment CBD de synthèse est tout simplement une molécule de cannabidiol créée en laboratoire, copie conforme du bon vieux CBD que l’on connait.

Elle présente certains avantages, que les industriels (pharmaceutiques, agroalimentaires ou autres) n’hésitent pas à mettre en avant :

  • Les réserves en espèces chimiques naturelles sont limitées,
  • Extraire une molécule spécifique a un coût de traitement élevé,

Au contraire, le travail en laboratoire permet :

  • Des volumes de production élevés,
  • Des coûts de production relativement faibles (inférieurs à l’extraction),
  • Par conséquence, des prix de vente plus bas.

À l’échelle du cannabis et des cannabinoïdes, cela implique des produits au CBD créés plus rapidement, sans dépendre du cycle de culture relativement long de la plante et du temps nécessaire à l’extraction, le tout pour un prix moindre. En effet, selon les variétés, il faut compter huit à douze semaines entre la semence et la floraison. Un pied donnera alors en moyenne 400 à 700 grammes de récole de matière brute : une quantité anecdotique de CBD d’un point de vue commercial.

Sur le papier, le CBD synthétique semble donc plus qu’alléchant, à la fois pour les entreprises qui peuvent produire plus de quantité, plus vite, et pour les consommateurs qui bénéficient de prix plus intéressants.

Alors, où est le problème ? Y en a-t-il d’ailleurs un ?

cannabis synthétique

Inconvénients du CBD de synthèse

Si les cannabinoïdes de synthèse se font encore rares auprès du grand public, ils existent déjà bel et bien. C’est le cas de médicaments à base de CBD et THC de synthèse, notamment sous des forme appelées H2CBD ou dronabinol, relativement proches du CBD. Relativement car ils sont des sortes d’hybrides entre CBD et THC, sans effets psychoactifs toutefois. Contrairement au CBD, ils présentent pourtant des effets secondaires, notamment des maux d’estomac et des effets narcotiques assez lourds.

Vous l’aurez compris, le principal inconvénient des cannabinoïdes de synthèse est qu’on les maîtrise encore mal, et qu’ils sont donc potentiellement plus nocifs que les cannabinoïdes naturels.

Comment s’assurer de ne pas acheter de cannabis synthétique ?

La plupart du temps, le cannabis synthétique est vendu sur Internet, par des revendeurs peu connus et qui rechignent à communiquer la composition exacte de leurs produits. Physiquement, la recette est souvent la même : des sachets métalliques au design attractif, contenant un mélange de matières végétales séchées. Le tout indique qu’il s’agit d’encens, ou autre produit non destiné à la consommation. Parfois, ces mêmes produits se retrouvent déclinés sous forme de poudre (pour faire son propre cannabis synthétique à la maison) ou d’e-liquide pour cigarette électronique.

Parmi les marques les plus « connues », on retrouve des noms tels que Spice, K2, Bizarro, Yucatan Fire, Black Mamba ou encore Eclipse. Des produits à éviter donc.

Si vous souhaitez profiter des effets apaisants du cannabis en toute légalité et sans crainte pour votre santé, le mieux reste évidemment de ne pas acheter de cannabis synthétique et de vous tourner vers une entreprise spécialiste du cannabis naturel, ne proposant à la vente que des produits légaux, issus de plants de chanvre certifiés par l’Union européenne. C’est le cas de Weedy dont les équipes trient sur le volet des produits dérivés du cannabis 100% légaux, n’entraînant ni addiction ni effets secondaires.

Partagez:

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Nos Produits CBD

Plus d'articles CBD

Sign up to get
20% off your first order
NO, THANKS
Retour haut de page
form1-4-popup.png

Recevez des offres exclusives

Abonnez-vous à notre newsletter

Cart
  • No products in the cart.