CBD et alcool : utiliser le cannabidiol contre l’alcoolisme ?

Il y a le petit verre que l’on apprécie une fois de temps en temps entre amis. Celui qui détend et qui fait passer un bon moment. Et puis, il y a le verre pris par habitude ou, pire, par besoin. Il en entraîne bien souvent un autre. Puis un autre. Ensemble, ils ont des conséquences sur la santé physique, sur la santé mentale, puis, insidieusement, des conséquences sociales et relationnelles.

L’alcoolisme chronique a pointé le bout de son nez et il est parti pour rester. Réputé apaisant, le cannabidiol (CBD) semble aussi avoir la capacité de faciliter le sevrage à l’alcool. Dès lors, une question se pose : comment le CBD peut-il aider face à l’alcoolisme ? C’est le sujet de cet article.

Surconsommation d’alcool : un problème pas aussi rare qu’on le pense

alcool perte de contrôle min

Une consommation d’alcool trop fréquente entraîne une perte de contrôle

Selon Santé Publique France, près d’un quart de la population consomme trop d’alcool (23,6% des français). Parmi les conséquences directes, on dénombre de nombreux problèmes de santé et une vie bien souvent chamboulée, autant pour la personne en surconsommation que pour sa famille et son entourage direct. Plus grave encore, l’alcool tue, et ce assez largement. Ainsi, en France, ce sont près de 50’000 décès qui sont, chaque année, imputables à l’alcool. À l’échelle mondiale, cela représente 50 millions de morts chaque année (un mort sur 20 !).

Selon l’OMS, « alcoolisme » est cependant un terme trop large, auquel il faudrait préférer celui « d’alcoolo-dépendance ». Quelle que soit son nom, cette dépendance est une maladie reconnue. À partir de deux verres par jour, même avec un jour de pause par semaine, la consommation est déjà considérée comme étant à risque. Dès l’apparition de problèmes relationnels ou médicaux directement liés à l’alcool, on parle de consommation nocive. L’alcoolo-dépendance arrive quant à elle lors qu’il devient difficile de maîtriser la consommation (difficultés à rester un jour sans boire, symptômes de sevrage en cas d’arrêt brutal, comme des tremblements, de l’anxiété ou des sueurs).

Que peut le CBD contre l’alcoolisme ?

cbd pour se sevrer de l'acool min

Le CBD pourrait aider à se sevrer de l’alcool et autres substances addictives

Le CBD est étudié depuis les années 1960 pour ses effets. Parmi eux, un aspect nous intéresse tout particulièrement : sa capacité à faciliter le sevrage à la nicotine. Une étude de 2013 a ainsi notamment montré une baisse de la consommation de l’ordre de 40% chez les fumeurs qui consommaient du CBD en vaporisation. La nicotine ne semble néanmoins pas être la seule substance concernée puisque le CBD est également de plus en plus utilisé comme produit de transition pour arrêter de fumer du cannabis. Ainsi, ses effets pourraient s’étendre aux autres substances créant une dépendance, comme l’alcool.

Il n’existe pas encore d’étude à grande échelle s’intéressant à l’utilisation du CBD contre l’alcoolisme. Néanmoins, de premiers résultats encourageants (à confirmer à plus grande échelle) évoquent la capacité du CBD à agir contre certains effets négatifs de l’alcool, notamment en aidant les consommateurs à se détendre et donc à délaisser l’alcool plus facilement.

Le CBD est-il dangereux pour le foie ?

Il n’est pas rare de lire que le CBD pourrait être dangereux pour le foie. En fait, si cette affirmation n’est pas totalement fausse, elle est pour le moins tout à fait hâtive. En creusant un peu, on se rend vite compte que, oui, le CBD a des effets sur le foie. Ils sont néanmoins bien différents de ceux de l’alcool, qui peut gravement l’endommager. Ainsi, le CBD ne semble avoir des effets néfastes sur le foie qu’en cas de surconsommation importante. Avec un dosage normal, il pourrait au contraire contribuer à éliminer les cellules malades du foie et favoriser l’élimination des graisses. En facilitant le sevrage à l’alcool, il diminuerait également le risque de développer certaines maladies causées par l’alcool, comme la cirrhose.

Comment utiliser le CBD contre l’alcoolisme ?

huile cbd contre l'acoolisme min

L’huile CBD, comme d’autres dérivés, peut aider dans le cadre de la lutte contre l’alcoolisme

Précisons tout d’abord que le but n’est pas de consommer CBD et alcool de concert, mais plutôt d’utiliser le cannabidiol comme un substitut. En agissant à la fois sur l’anxiété et le stress, il favorise en effet la décontraction et réduit l’envie de consommer de l’alcool. Pour des résultats optimaux, il est recommandé d’acheter des produits au CBD de qualité, et ce quel que soit le dérivé. Les huiles CBD permettent notamment de doser facilement la quantité de cannabidiol, tout en proposant un mode de prise sain (sous la langue) et des effets rapides (dès 20 minutes après consommation).

Avertissement : le CBD peut être une aide précieuse dans le cadre de la lutte contre l’alcoolisme. Il n’est cependant pas un traitement et ne remplace en aucun cas un suivi personnalisé (cure de désintoxication, groupe de soutien, suivi thérapeutique notamment). Si vous ou un proche souffrez d’alcoolo-dépendance ou consommez trop souvent de l’alcool, parlez-en à un professionnel de la santé qui pourra vous accompagner dans votre démarche.

Peut-on mélanger CBD et alcool ?

On consomme souvent de l’alcool pour les mêmes raisons que l’on prend du CBD : pour se détendre. D’un point de vue extérieur et sans trop gratter la surface, la question de l’association CBD et alcool se pose donc légitimement, surtout que le marché voit arriver de plus en plus de boissons, y compris alcoolisées, à base de CBD. Pourtant, ce n’est pas parce que certains effets extérieurs peuvent sembler proches que les associer est nécessairement une bonne idée. Surtout si les deux sont mélangés. A contrario, le CBD semble pouvoir contribuer à se sevrer plus facilement de certaines substances addictives… et pourrait donc s’avérer intéressant dans le cadre de la lutte contre l’alcoolisme. Démêlons le vrai du faux pour y voir un peu plus clair sur le mélange CBD et alcool.

CBD et Alcool : des effets très différents sur l’organisme

Mélange CBD et alcool

À première vue, le CBD et l’alcool permettent tous deux de se détendre… mais leurs actions sont en fait très différentes.

Le CBD et l’alcool sont tous deux réputés pour le sentiment de détente qu’ils peuvent provoquer chez leurs consommateurs. Au-delà des apparences, les actions des deux molécules sur l’organisme sont pourtant très différentes. D’un côté, le CBD détend en profondeur, en décontractant par exemple les muscles et permettant à l’esprit de se relaxer. De l’autre côté, l’alcool agit davantage comme un euphorisant et donc un excitant. Au final, même si l’on peut avoir l’impression de se détendre en buvant de l’alcool, ce n’est pas forcément le cas de notre organisme. Mélanger CBD et alcool est donc loin de permettre de cumuler les effets apaisants et ne détend pas davantage. Au contraire.

Principaux effets du CBD

  • N’est ni psychotrope ni addictif.
  • Réduit l’anxiété et la dépression.
  • Soulage les troubles intestinaux.
  • Apaise les irritations de la peau.
  • Favorise un endormissement plus rapide et un sommeil de meilleure qualité.
  • Soulage les douleurs chroniques.
  • Agit différemment selon les individus (réaction plus ou moins marquée).

Principaux effets de l’alcool

  • Modifie l’activité du cerveau et du système nerveux central (l’alcool est psychoactif).
  • Peut provoquer une addiction.
  • Altère le jugement et la concentration.
  • Altère la coordination.
  • Perturbe le sommeil paradoxal et la qualité du sommeil.
  • Trouble la tension artérielle et le rythme cardiaque.
  • Diminue la sensation de douleur.
  • Agit différemment selon les individus.

Ainsi, à part leurs propriétés antalgiques et le fait que nous ne réagissons pas tous de la même manière au CBD et à l’alcool en fonction de notre corpulence, notre état d’esprit ou encore notre patrimoine génétique (ce que l’on appelle la « loi de l’effet »), les effets du CBD et de l’alcool sont très différents, et souvent contradictoires. Dès lors, le mélange CBD/ alcool n’est plus une évidence. Mais est-il dangereux pour autant ?

Mélanger CBD et alcool n’est pas dangereux… mais pas non plus recommandé

Conséquence directe des effets très différents du CBD et de l’alcool sur l’organisme, les deux molécules associées réagissent pour des effets combinés encore mal connus. Une étude de 1979 déjà [lien en anglais], demandant approfondissement, a ainsi montré que l’association CBD/Alcool avait au moins deux conséquences sur l’organisme : des troubles psychomoteurs notables et un taux d’alcoolémie inférieur à la moyenne.

À court terme, cela ne représente pas de réel danger pour le consommateur, sous réserve évidemment d’adopter un comportement responsable et de ne pas prendre le volant. Le panel n’est cependant pas suffisamment large pour pouvoir tirer des conclusions générales ni comprendre les implications à long terme d’un tel mélange. D’autres études ont par ailleurs confirmé les possibles interactions médicamenteuses entre la prise de CBD et certains traitements (antidépresseurs notamment), tendant à prouver par la même occasion que l’association du CBD à d’autres molécules actives peut avoir des conséquences sur la santé. Reste encore à savoir lesquelles.

En attendant, mélanger CBD et Alcool est déconseillé et mieux vaut espacer les prises de quelques heures si vous consommez les deux produits.

Que penser des boissons alcoolisées au CBD ?

huile cbd cocktail min

Vin au cannabis, cocktails et autres boissons alcoolisées au CBD pointent leur nez sur le marché.

La France, patrie du vin par excellence, est encore réticente aux boissons alcoolisées au CBD. À part Chilled, une boisson pétillante (sans alcool) infusée au CBD notamment vendue chez Carrefour, l’offre est encore très limitée. La société espagnole Santa Margarita commercialise pourtant déjà un vin au cannabis, le Winabis. Et elle n’est pas la seule à souhaiter développer le marché des boissons alcoolisées au CBD. Pour toutes les raisons évoquées en début d’article, l’association semble pourtant malheureuse, et pourrait même potentiellement s’adresser à un public qui ne consomme habituellement pas de vin. Le futur, et les recherches à venir, nous diront si le mélange alcool et CBD a de l’avenir, commercialement comme du point de vue de la santé publique.

Pour conclure : gérer l’association CBD et alcool au quotidien

Pour des raisons de santé évidentes, et parce que leurs effets respectifs sont opposés sur bien des points, le CBD et l’alcool ne devraient pas être consommés en même temps. Si d’aventure vous souhaitez goûter un cocktail ou du vin au cannabis, rien de grave ne devrait néanmoins vous arriver. Comme pour une consommation d’alcool classique, et peut-être plus encore, il est néanmoins vivement recommander de modérer sa consommation. La consommation d’alcool, avec ou sans CBD, est par ailleurs interdite aux mineurs et l’abus d’alcool est dangereux pour la santé, qu’importe ce qui l’accompagne.

Rassurez-vous néanmoins : si vous buvez un verre de vin ou une bière de temps en temps et êtes un consommateur régulier de CBD, aucun risque majeur sur la santé n’est à relever. Assurez-vous simplement d’espacer les prises, en prenant par exemple votre CBD en début de journée et/ou au coucher et non à l’apéritif.

Si, enfin, vous souhaitez vous débarrasser d’un problème de surconsommation d’alcool ou d’alcoolisme, le CBD peut vous aider. Là encore, il est essentiel d’espacer la prise de cannabidiol de la consommation d’alcool. Le CBD peut être d’une aide précieuse, il n’est pas pour autant un remède miracle. Parlez de votre volonté de sevrage à votre entourage proche et envisagez de vous faire aider : il n’y a jamais de honte à devenir une meilleure version de soi-même !

Partagez: