CBD et endométriose, la solution antidouleur efficace ?

Nous vous en parlions récemment, le cannabidiol (CBD) peut aider à calmer les douleurs menstruelles. Grâce à ses propriétés apaisantes et anti-inflammatoires, il parvient en effet à détendre et à apaiser ces maux qui touchent régulièrement jusqu’à 80% des femmes en âge de procréer. Il est cependant une maladie gynécologique en particulier dont on parle moins mais qui touche à elle seule une femme sur 10 : l’endométriose. Souvent accompagnée de douleurs fortes, elle est encore méconnue, du moins sur le plan médical, et continue de détériorer le confort de vie de celles qui en souffrent. Alors, le CBD peut-il soulager l’endométriose, comme il le fait avec d’autres douleurs menstruelles plus légères ? C’est notre sujet du jour.

Pourquoi traiter l’endométriose reste-t-il si difficile?

CBD et endométriose

Les femmes sont laissées seules face à l’endométriose

Commençons par évoquer un problème récurrent de notre système de santé (en France comme ailleurs dans le monde) : la recherche médicale néglige les femmes. Soit un chouia plus de la moitié de la population mondiale. Rien que ça. Et si elle néglige les femmes, imaginez un peu le sort laissé aux personnes intersexuées ou souffrant de dysphorie de genre. Bref, là où nous voulons en venir est que nous constatons un retard évident dans le domaine de la santé féminine, autant dans la recherche que dans l’élaboration de traitements.

En d’autres termes, on recherche peu ce que l’on qualifie vulgairement de « maladies féminines ». Et quand on cherche moins, forcément, on trouve moins. Pire, certaines maladies, considérées par certains praticiens comme des « maladies d’hommes », sont parfois écartées a priori chez les femmes et, par conséquent, sous-diagnostiquées. Exemple frappant, en France, 56% des femmes meurent d’une maladie cardiovasculaire, contre 46% des hommes. La faute à ce fameux sous-diagnostic, ponctué d’une tendance à d’abord traiter les symptômes féminins par des anxiolytiques plutôt que de les prendre au sérieux.

En ce qui concerne l’endométriose

En ce qui concerne l’endométriose, on pense qu’elle concerne 10% des femmes et 40% des femmes qui souffrent de douleurs pelviennes chroniques. Là encore, elle est sous-diagnostiquée puisque mal connue et peut en plus dans de nombreux cas être asymptomatique tout en continuant à provoquer des lésions parfois graves dans le corps (kystes ovariens notamment). À cause de la méconnaissance de l’endométriose, elle est prise en charge assez tard, avec une moyenne de 7 ans entre le moment où la maladie se déclenche et son diagnostic. Le temps de créer des problèmes parfois difficilement réversibles.

Problèmes dus à l’endométriose et limites des traitements actuels

limites traitements endométriose - CBD

Aucun traitement actuel ne soigne l’endométriose

L’endomètre est tout simplement la muqueuse interne de l’utérus. Normalement, il est évacué lors des menstruations. Lorsqu’une personne souffre d’endométriose, ces tissus ne parviennent pas à être correctement évacués. Ils se développent en dehors de la cavité utérine, migrant petit à petit et colonisant les organes proches. S’en suivent inflammations chroniques, lésions et autres kystes ovariens.

Le problème (en dehors de symptômes pour le moins désagréables) est qu’il n’existe pas de test de dépistage généralisé pour l’endométriose, pas même chez les femmes à risque. Comme la maladie est généralement diagnostiquée tard, les lésions peuvent être sévères et la meilleure solution est souvent la chirurgie, afin de retirer les amas de cellules. À ce jour, la chirurgie reste d’ailleurs le seul traitement permettant l’élimination complète des lésions.

Pour limiter les douleurs, on recommande généralement dans un premier temps un traitement hormonal. Bémol, et de taille, il supprime les règles (selon les traitements) en même temps qu’il réduit les douleurs et, parfois, stabilise les lésions. Prise de poids, changement d’humeur, bouffées de chaleur, acné, sécheresse vaginale et autres réjouissances peuvent également s’inviter à la fête des effets secondaires.

Utiliser le CBD lorsque l’on souffre d’endométriose?

cbd soulage douleurs endométriose min

Sans être un traitement, le CBD aide à soulager les douleurs liées à l’endométriose

Vous l’aurez compris, le meilleur moyen de lutter contre l’endométriose serait d’encourager la recherche médicale et l’élaboration de traitements pour pouvoir à la fois mieux diagnostiquer les cas, plus tôt et les soigner à un stade peu avancé de la maladie. Malheureusement, le CBD n’a pas ce pouvoir. Il ne se présente donc en aucun cas comme un traitement et, en cas de douleurs pelviennes (ou autres), il ne doit pas remplacer des consultations gynécologiques régulières, seules à pouvoir poser un diagnostic sur l’endométriose.

Ce que le CBD peut par contre faire est contribuer à soulager les douleurs liées à l’endométriose, particulièrement handicapantes chez certaines femmes. La raison à cela est très simple : le CBD interagit directement avec notre système endocannabinoïde (SEC), un ensemble de capteurs disséminés dans le corps (y compris dans l’appareil génital) et ayant une influence directe sur nos systèmes nerveux et immunitaires. Mieux, il ne présente aucun effet secondaire majeur, contrairement aux traitements classiques !

Une étude de 2017 [en anglais] a ainsi montré un lien entre le SEC et la gestion des douleurs liées à l’endométriose. Si ces recherches doivent encore être approfondies, elles suscitent l’espoir de pouvoir mieux gérer les symptômes en attendant un traitement définitif :

« Les interactions entre le SEC et les mécanismes associés à la douleur chez les patientes atteintes d’endométriose se produisent à plusieurs niveaux : modifications du système neuronal central et périphérique, implication de la douleur neuropathique et inflammatoire, interaction psychologique avec l’expérience de la douleur, variabilité hormonale de la douleur et expression des récepteurs, enzymes et ligands cannabinoïdes. »

Comment utiliser le CBD pour soulager les douleurs liées à l’endométriose ?

Le CBD a des effets antalgiques avérés, ceux qui sont le plus faciles à exploiter au stade actuel de la recherche. Pour bien l’utiliser dans le cadre de l’endométriose, il est important dans un premier temps de choisir un produit approprié à ses besoins.

Quels produits au CBD utiliser pour l’endométriose ?

huile de cbd pour endometriose

Différents moyens existent dont le plus simple est très certainement l’utilisation régulière de gouttes d’huile de CBD de qualité lorsque les douleurs se manifestent. Une infusion au chanvre CBD encourage également la détente, avec un mode de prise facile et qui permet en plus de profiter de la chaleur réconfortante et apaisante de l’infusion. D’autres pays ont également développé des comprimés et des suppositoires au CBD (par voie rectale ou vaginale), que nous verrons peut être arriver en France prochainement.

Astuces pour maximiser les effets du CBD sur l’endométriose

Le CBD n’est pas une solution miracle. S’il peut amener un peu de confort aux personnes souffrant d’endométriose, son aide est néanmoins plus qu’appréciée ! Quelques astuces simples permettent de tirer le meilleur de ce cannabinoïde apaisant et de maximiser l’étendue de ses effets.

Commencez par un dosage faible

Surdoser le CBD n’est pas dangereux, mais pas utile non plus. Commencez par le dosage le plus faible recommandé sur l’emballage de votre produit dérivé du cannabis light. À défaut, suivez nos conseils pour bien doser son CBD.

Augmentez la dose petit à petit (et la fréquence)

Augmentez progressivement la dose jusqu’à obtenir les effets désirés. Au début, prendre des gouttes d’huile CBD deux à trois fois par semaine peut suffire, quitte à passer à une utilisation quotidienne lorsque les douleurs et autres gênes liées à l’endométriose se font ressentir davantage.

Tenez un journal

Prenez l’habitude d’indiquer la gêne occasionnée par l’endométriose dans un bloc note ou un petit calendrier. Il peut tout simplement s’agir d’une note entre 1 et 10 (1 pour une gêne faible, 10 pour les douleurs intenses). Précisez également si vous avez pris du CBD ce jour-là et en quelle quantité. Après quelques cycles, vous pourrez très facilement remarquer des tendances. Vous pourrez alors déterminer l’influence de la prise de CBD dans votre cas particulier et déterminer la fréquence ainsi que la dose optimale pour vous soulager.

Privilégiez les dérivés au CBD de qualité

Ce dernier conseil est sans doute le plus évident. N’empêche qu’il est parfois bon de rappeler des évidences. Le CBD est un produit naturel, extrait du plant de cannabis. Des critères aussi variés que le type d’agriculture employé, la méthode d’extraction des cannabinoïdes et la liste des ingrédients présents dans le produit fini influencent tous sa qualité. À Weedy.fr, nous vous garantissons une sélection stricte de produits au CBD issus d’une agriculture naturelle et responsable, sans produits chimiques ni pesticides et 100% légaux. Retrouvez-les dès à présent en boutique !

Partagez:

Panier
  • Aucun produit dans le chariot.