CBD et perte de poids : un lien mince, mais réel !

Image Title Rating Price Cart

Huile de CBD 15% – À l’huile de Chanvre

HUI15

59.90

Gélules CBD – 20mg

GEL

49.90

Le CBD fait-il maigrir ? Voilà une question contrintuitive au possible, tant la consommation de cannabis a la réputation de donner faim.

Pourtant, des indices de taille tendent à indiquer que CBD et perte de poids pourraient en fait faire très bon ménage. D’ailleurs, les consommateurs réguliers présentent bien moins de signes d’obésité que les non-consommateurs. Cela ne veut pourtant pas forcément dire que le CBD fasse maigrir… nous y revenons en détail dans ce guide ! Nous vous parlerons également de ce que l’on sait exactement du rôle des cannabinoïdes sur notre métabolisme.

Alors, que peut-on en espérer du cannabidiol en termes de régime alimentaire ?  Comment utiliser le CBD pour perdre du poids ? Weedy.fr vous explique.

Le cannabis CBD fait-il maigrir ?

Un lien entre la consommation de CBD et la perte de poids semble exister

Un lien entre la consommation de CBD et la perte de poids semble exister

Soyons clair dès le départ quant à la réponse à la question de la perte de poids grâce au CBD : aucun lien clair n’a encore été prouvé. Pourtant, en regard de quelques premières études disparates et de constats de certains consommateurs réguliers, il semblerait qu’il y ait une conséquence directe de la consommation de cannabis sur la perte de poids. Elle reste cependant encore à être prouvée et comprise par la communauté scientifique.

Ce que l’on sait de manière certaine est que les cannabinoïdes (CBDCBGCBN, mais aussi le décrié THC) sont capables d’interagir avec notre organisme et donc de potentiellement nous faire maigrir.

Plus précisément, ils possèdent une structure moléculaire si proche des endocannabinoïdes (les cannabinoïdes naturellement produits par le corps humain) qu’ils peuvent activer notre système endocannabinoïde (SEC) et ses récepteurs (CB1 et CB2). Principalement lié à notre système immunitaire et à notre système nerveux, le SEC est donc responsable des effets du CBD sur l’organisme.

Conséquence directe, le cannabidiol est capable de modifier notre métabolisme et, par relation de cause à effet, notre appétit. À l’opposé de la perte de poids, fumer un joint a d’ailleurs la réputation de nous donner faim, mais ce n’est pas le cas du CBD.

Cela interroge néanmoins sur un premier aspect : le CBD peut-il intervenir dans la sensation de faim ?

CBD et sensation de faim

On évoque parfois le potentiel coupe-faim du CBD

On évoque parfois le potentiel coupe-faim du CBD

Une étude de 2012 a testé l’influence de différents cannabinoïdes sur l’appétit de rats. Le THC, comme on pourrait s’y attendre, a tendance à donner faim. En 2015, une étude américaine est d’ailleurs enfin parvenue à nous expliquer d’où vient cette fringale. L’explication serait neurologique.

En effet, les sensations de faim et de satiété que nous ressentons tous plusieurs fois par jour sont en fait contrôlées par nos neurones, ou plus précisément nos neurones à pro-opiomélanocortine (POMC). Grâce à eux, notre cerveau nous envoie des messages chimiques, nous indiquant que nous devrions passer à table, ou au contraire, que notre prise de nourriture est suffisante. Ils agissent tout simplement comme une espèce d’alarme hyper sensible et intelligente, capable de nous rappeler quand (arrêter de) manger.

Lors de la prise de cannabis, nos neurones POMC s’éveillent, qu’importe la quantité de nourriture déjà consommée. En les activant, les cannabinoïdes déclenchent alors l’envoi du message de faim.

Mais revenons à notre étude de 2012. Plus intéressant que ce fait bien connu, elle a également mis en lumière la capacité d’un autre cannabinoïde, le CBN (cannabinol), à stimuler le sentiment de faim. Le CBN, contrairement au THC, est néanmoins légal et dénué d’effets psychotropes. Cela rend son utilisation beaucoup plus intéressante, puisque légale et sans effet secondaire.

Au contraire, le CBD semble agir comme un antagoniste, et donc plutôt agir comme un coupe-faim. Plus précisément, le CBD agit directement sur les récepteurs CB1 du SEC. Or, ces derniers sont directement impliqués dans le sentiment de faim. En les bloquant, le CBD pourrait ainsi limiter l’envie de grignoter.

Ces études restent à confirmer à grande échelle et sur l’humain. Elles laissent néanmoins apercevoir le potentiel des cannabinoïdes, CBD en tête, sur la faim et donc, indirectement, sur la perte de poids.

cbd alimentaire

Au-delà de la perte de poids : les cannabinoïdes comme traitement des troubles alimentaires ?

Si l’influence directe du CBD sur la perte de poids n’est pas (encore) établie, deux éléments particulièrement intéressants émergent déjà :

  • Le CBD pourrait avoir un effet coupe-faim.
  • D’autres cannabinoïdes influencent également la faim, soit pour l’encourager, soit pour la limiter.

La bonne nouvelle est donc que, sous réserve de mieux comprendre les effets exacts du cannabidiol et des autres cannabinoïdes sur la faim, il semble envisageable de développer des traitements contre le surpoids à base de cannabis. Cela implique cependant que son intérêt thérapeutique soit un jour reconnu en France, ce qui n’est pas encore le cas.

Le second espoir concerne davantage celles et ceux qui souffrent de manque d’appétit. De nombreuses pathologies sont alors concernées, notamment dans le cas de traitements lourds (chimiothérapies notamment) dont les nausées provoquées tendent à stopper l’appétit des patients. Une utilisation contrôlée des différents cannabinoïdes pourrait alors leur permettre de retrouver la sensation de faim, limiter leur perte de poids, et aider leur métabolisme à mieux supporter les traitements.

Comme souvent dans le monde cannabique moderne, les avancées de la recherche devraient permettre dans un futur proche de mieux connaître les effets et le potentiel de la plante, et ainsi déterminer les liens exacts entre consommation de CBD et perte de poids. Quelques éléments de réponse sont néanmoins déjà disponibles.

CBD pour perdre du poids : que sait-on ?

Le cannabis fait-il maigrir ?

Le CBD possède de nombreuses propriétés intéressantes lors d’une recherche de perte de poids

À ce stade de ce guide, vous l’aurez compris : le cannabidiol ne fait pas directement maigrir. Néanmoins, nombre de ses propriétés peuvent faciliter une perte de poids et/ou agir indirectement sur le poids de ses consommateurs.

CBD et obésité

Une étude de 2017 met en évidence le rôle joué par les endocannabinoïdes et les récepteurs CB1 dans l’obésité. La plupart des traitements actuels ciblent une voie en particulier. Le CBD permet au contraire d’agir plus globalement sur le SEC, un système qui module à la fois la prise alimentaire et la dépense énergétique. Bien que nécessitant des recherches supplémentaires pour établir un lien exact, l’espoir est clair : utiliser le pouvoir bloquant du cannabis light sur CB1 pour réduire les troubles métaboliques menant à l’obésité. Ce pourrait notamment être le cas en utilisant le CBD pour contrôler l’hypertension et le diabète, deux pathologies qui encouragent l’obésité.

Le CBD comme agent antioxydant

Le CBD est connu pour être un neuro-protecteur et un antioxydant naturel. Cela lui permet de lutter contre les radicaux libres, des molécules instables qui entraînent un vieillissement cellulaire accéléré. Souvent cités pour leur rôle dans le vieillissement de la peau, on oublie bien souvent qu’ils interviennent également dans l’apparition de certains cancers et de troubles divers comme la cataracte.

Pour le sujet qui nous intéresse, l’intérêt du CBD en tant qu’antioxydant est cependant ailleurs : il permettrait en effet de convertir les mauvaises graisses en bonnes graisses et donc d’encourager l’organisme à brûler plus de calories. Conséquence directe, l’accumulation de graisse est limitée, au même titre que la prise de poids.

Anti-inflammatoire

Les propriétés anti-inflammatoires du CBD sont sans doute l’aspect de la molécule que l’on connaît et comprend le mieux. En apparence, cela n’a pas de grand rapport avec la perte de poids. Et pourtant ! Il n’est en effet pas rare qu’un surpoids soit en fait lié à une inflammation. Il peut par exemple s’agir d’une inflammation chronique ou d’une inflammation plus ponctuelle de la flore intestinale. En agissant directement à la source, et donc sur l’inflammation, le CBD pourrait donc bien indirectement contribuer à se débarrasser de ce surpoids, en même temps qu’il soulage les douleurs induites par l’inflammation.

Meilleur sommeil

Voici un facteur que l’on sous-estime bien souvent : le sommeil et la prise de poids sont étroitement liés. En effet, le manque de sommeil a une action directe sur nos hormones et nos comportements. Non seulement un mauvais sommeil peut dérégler le sentiment de faim, la fatigue incite de son côté à manger davantage ou différents types d’aliments. Elle augmente également la sédentarité qui réduit à son tour le nombre de calories brûlées. Problème : un excédent calorique est systématiquement à l’origine d’une prise de masse. Là encore, le CBD est un allié de choix puisqu’il permet à la fois de lutter contre les insomnies et de mieux dormir. Une consommation régulière de cannabidiol permet donc de s’endormir plus rapidement et plus profondément. Cela a une action directe sur nos hormones qui influencent directement l’appétit et limitent la prise de poids.

cbd sommeil

Régulation du taux d’insuline

Il n’est pas rare de souffrir à la fois de diabète et de surpoids, l’un entraînant malheureusement parfois l’autre. Selon le type de diabète (type 1 ou 2), différents mécanismes se mettent en place dans l’organisme. Tous deux impliquent néanmoins la production d’insuline. Dans le cas du diabète de type 1, le pancréas ne produit pas assez d’insuline et le sucre s’accumule dans le sang au lieu d’être utilisé pour produire de l’énergie. Dans le cas de diabète de type 2, le problème repose davantage sur une mauvaise utilisation de l’insuline par l’organisme. Dans les deux cas, une inflammation du pancréas est remarquée. En agissant sur cette inflammation, le CBD contribue à réguler les fonctions du pancréas et donc le taux d’insuline. Ce faisant, il participe à une meilleure élimination des graisses et permet donc de limiter le surpoids.

Rappelons que l’ensemble des hypothèses présentées ici méritent d’être confirmées à plus grande échelle et/ou être testées sur l’humain, nombre d’entre elles ne découlant encore que de manipulations en laboratoire, sur des rats notamment. Si vous envisagez d’associer cannabidiol et perte de poids, quelques bonnes pratiques encouragent l’obtention de bons résultats.

Comment utiliser le CBD pour perdre du poids ?

Il existe de nombreux dérivés au CBD, certains privilégiant une application topique (locale), d’autres une consommation directe, pour des effets généraux. Lorsque l’objectif est de perdre du poids, nous l’avons vu, le CBD peut être un bon allié, mais ne suffira pas à lui seul. Il doit donc s’accompagner d’une bonne hygiène de vie, d’une alimentation équilibrée et d’une activité physique adaptée à l’état de santé, à la condition physique et aux besoins de la personne.

Pour ce qui est du CBD, on recherche à agir globalement sur le système endocannabinoïde. Une consommation par voie sublinguale est donc à privilégier. L’huile CBD est alors un candidat idéal. Il vous suffit de placer la quantité souhaitée directement sous la langue, de patienter 30 à 40 secondes, puis d’avaler. Cette méthode, réitérée régulièrement, permet une assimilation rapide du CBD, pour des effets rapides (environ 20 minutes après la prise). Il faudra néanmoins utiliser le CBD régulièrement avant de constater un quelconque effet sur le poids. Pensez à vous référer à la notice d’utilisation pour bien doser l’huile. Notre guide dédié au dosage du CBD est également là pour vous accompagner.

Pour conclure : le CBD fait-il maigrir ?

A priori, le CBD ne fait pas directement maigrir ses consommateurs. Bien que la littérature scientifique à ce sujet soit encore relativement maigre, certaines propriétés du cannabidiol bien connues tendent néanmoins à prouver qu’il peut, si ce n’est provoquer une perte de poids, tout au moins limiter certaines prises de poids causées par d’autres troubles (inflammation notamment). Il pourrait également s’avérer utile dans le cadre de la lutte contre certains troubles alimentaires.

Dès lors, comprendre pourquoi le cannabis fait maigrir n’est plus une question : il ne possède pas ce pouvoir. Un besoin profond d’études complémentaires se fait pourtant ressentir afin de comprendre comment les composants du chanvre en général et le CBD en particulier parviennent à influencer notre appétit. Qui sait, dans quelques années, des compléments alimentaires pour le manque d’appétit ou la perte de poids à base de CBD existeront peut-être, avec des effets prouvés à la clé.

Pour l’heure, le cannabidiol ne doit être considéré que comme ce qu’il est réellement : une molécule à l’incroyable potentiel, sans effet secondaire notoire et sans risque d’addiction.

Partagez: