Clones de cannabis CBD : définition, méthode et intérêt pour la culture

Un clone de cannabis CBD ? Cela semble bien compliqué pour ce qui ne devrait au final être qu’un peu de jardinage. Pourtant, les clones ont la cote ! Mais au fait, qu’est-ce qu’un clone, comment en créer un et, surtout, à quoi ça sert ? Les équipes de Weedy vous expliquent tout.

À vue d’œil, impossible de distinguer un clone de cannabis CBD d’un autre plant
À vue d’œil, impossible de distinguer un clone de cannabis CBD d’un autre plant

Qu’est-ce qu’un clone de cannabis light ?

Lorsque l’on pense clonage, on pense tout d’abord au choix à Dolly, cette pauvre brebis dupliquée en labo dans les années 1990, ou à des classiques de la science-fiction (Clones, The Island, Orphan Black, les exemples de manquent pas). Dans tous les cas, le processus implique des techniques compliquées, des fous de science et un sacré équipement technique !

En botanique, heureusement, le processus est beaucoup plus simple. Un clone de cannabis est donc tout simplement… une bouture !

En prélevant une partie d’une plante donnée (appelée plante mère), il est en effet possible de lui faire pousser des racines, et donc de créer une nouvelle plante, parfaitement indépendante de la première. Là où la magie opère est que chaque clone présente l’exact même patrimoine génétique que la plante mère, et donc l’ensemble de ses spécificités.

Quel est l’intérêt du clonage ?

Dans la nature, la variété cannabis sativa a réussi à survivre pendant des millénaires en créant des graines qui, une fois arrivées à maturité, tombent au sol, puis permettent à de nouveaux plants de pousser. En fait, le processus est commun aux plantes à fleurs et est légèrement plus complexe.

Il existe en effet des plants femelles et des plants mâles. Pour faire simple, le mâle contient des étamines, qui produisent du pollen. Pour créer une graine viable, il faut que ce pollen accède au pistil (l’organe de reproduction) de la femelle. C’est ce qui se passe lors de la pollinisation, permise par nos amis les abeilles, colibris et autres papillons.

Chaque graine de cannabis hérite donc une partie du code génétique de son père, et une partie de sa mère. Comme nous. En poussant dans les mêmes conditions, deux graines issues de la même mère peuvent donc donner des plants de chanvre relativement différents, avec par exemple des goûts et teneurs en cannabinoïdes différents. Un peu comme deux frères peuvent avoir des tailles, couleurs de cheveux et formes du visage totalement différents.

Grâce au clonage, les acteurs de la filière cannabis s’assurent donc qu’un nouveau plant est strictement identique à la mère, généralement savamment sélectionnée pour ses caractéristiques.

Comment cloner (bouturer) un plant de cannabis CBD ?

Plantation de clones de cannabis CBD à maturité, tous identiques au plant mère
Plantation de clones de cannabis CBD à maturité, tous identiques au plant mère

La partie la plus délicate du clonage de cannabis est sans nul doute celle consistant à choisir la bonne plante mère. Les critères de sélection peuvent être variés : résistance à l’environnement, temps de floraison, rendement, arômes, effets, etc. Le bouturage requiert cependant de prélever la partie qui deviendra le clone alors que la mère est encore à l’état végétatif, et donc dans sa phase de croissance. Il est pourtant encore difficile à ce moment de son développement de connaître avec certitude certaines caractéristiques finales, comme la quantité de résine produite, les arômes des fleurs ou encore leur puissance.

Certains cultivateurs essaient donc de sélectionner au mieux les plants les plus intéressants pour les cloner, quand d’autres préfèrent, par sécurité, cloner plus de plantes, quitte à trier les clones une fois leurs caractéristiques plus précisément identifiées.

Quelle que soit la stratégie plébiscitée, le processus de clonage reste le même.

Étapes du clonage d’un plant de cannabis

  1. Choisir une plante mère (en végétation)
  2. Préparer un environnement de culture du cannabis aéré (laine de roche ou coco)
  3. Stériliser ses outils (scalpel ou ciseaux)
  4. Porter des gants pour manipuler les plantes
  5. Choisir une branche inférieure de la plante mère qui a au moins deux ou trois nœuds au-dessus de la coupe
  6. Prélever le clone en faisant une coupe nette à 45° sous le dernier nœud
  7. Tremper le bas du clone dans du gel d’enracinement
  8. Planter le clone dans le milieu de culture
  9. Retirer les feuilles inférieures

Une fois le clone planté, il suffit de s’assurer qu’il dispose de suffisamment de lumière et d’humidité pour développer des racines. Grâce au gel d’enracinement, elles se développent plus facilement, et apparaissent généralement dans les deux semaines après la coupe. Lorsque les racines font quelques centimètres de long, le clone de cannabis peut être replanté en pleine terre.

Graine ou clone : avantages et inconvénients

Les graines demandent plus de temps mais offrent plus de variété que le clonage
Les graines demandent plus de temps mais offrent plus de variété que le clonage

Le clonage, vous l’aurez compris, n’est donc pas si difficile à mettre en place, et permet en plus de savoir exactement comment va se comporter le plant de cannabis CBD et ce qu’il va produire. Cela semble donc être une solution miracle à la sélection de variétés de chanvre légales, riches en CBD et aux rendements incroyables. Oui, sauf que…

  Clone Graine
Avantages Rapide, efficace, strictement identique à la mère, un clone femelle est forcément femelle (produit des têtes). Simple, fiable, accessible, capital génétique inédit (chaque plant est différent), moyen « naturel » de reproduire la variété.
Inconvénients Sous-entend de déjà posséder au moins un plant, les jeunes clones sont fragiles, la mère transmet les bons gènes comme les mauvais (éventuels défauts génétiques). Plus lent que le clonage, ne germe pas toujours, moins de contrôle sur le rendement.

En pratique, un clone de cannabis est donc plus rapide et plus « sûr » en termes de rendement. Pour autant, si l’achat de graines est légal, il reste interdit de commercialiser des plants de chanvre, même s’ils sont listés parmi les variétés autorisées. Impossible donc de cloner sans être au préalable passé par la plantation de graines. Ensuite, cela crée des plantations dont la variété est plus que réduites puisque limitée aux conditions environnementales (nutriments, température, humidité, etc.), ce que l’on appelle le phénotype.

Le clonage de cannabis met donc l’accent sur certaines caractéristiques génétiques, au détriment complet des autres, il est donc à manipuler avec précaution. Le cannabis CBD est encore peu connu et nous réserve bien des surprises, il serait dommage de sacrifier certaines propriétés avant même de les avoir découvertes !

Partagez:

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Nos Produits CBD

Plus d'articles CBD

Panier Article supprimé. annuler
  • Aucun produit dans le chariot.
Retour haut de page
form1-4-popup.png

Recevez des offres exclusives

Abonnez-vous à notre newsletter