Quel avenir pour le CBD ?

Le marché du CBD est aujourd’hui en plein boom dans le monde et les retombés économiques pour les pays concernés sont énormes. Alors, simple effet de mode ou réel engouement ? Quel est l’avenir du CBD en Europe et dans le monde ?

Le boom du marché du CBD : qu’est ce que le CBD ?

Le CBD est une molécule naturellement présente dans le chanvre
Le CBD est une molécule naturellement présente dans le chanvre

Quand on cherche sur Internet ce qu’est le CBD, on est confronté à 2 autres termes : « cannabis » et « THC ». « Cannabis » car le CBD est une molécule naturellement présente dans le chanvre, que l’on appelle aussi cannabis. « THC » car la molécule de CBD va de paire avec l’autre cannabinoïde présent dans le chanvre : le THC, ou 9-tétrahydrocannabinol. Dans le cannabis à usage dit « récréatif », le THC est présent en bien plus grande quantité que le CBD, qui lui n’a aucun effet psychoactif. Ces deux molécules sont naturellement présentes dans le chanvre, toute variété confondue.

THC et CBD vont donc de paire et font partie de la famille des cannabinoïdes. Pourtant ils n’ont pas grand chose à voir l’un avec l’autre. Le THC agit sur le cerveau. C’est cette molécule qui est responsable les effets négatifs du cannabis : euphorie ou au contraire états anxieux incontrôlables, léthargie, vomissements et bien d’autres. A contrario le CBD bloque les effets du THC. Il n’a pas d’effet négatif sur le cerveau et ne provoque pas de dépendance. Il permet même d’être plus calme et apaisé.

Alors comment agit le CBD sur notre organisme ? Notre système nerveux bénéficie de récepteurs à cannabinoïdes qui permettent le contrôle de la douleur, de l’anxiété ou encore du stress. Le CBD permet l’activation et l’amélioration naturelle de ce système. Grâce à son action, le système nerveux ignore les douleurs et les états anxieux.

Les bénéfices du CBD sont donc nombreux : diminution des inflammations, meilleur sommeil, amélioration des états de stress et bien d’autres. Il paraît donc logique qu’aujourd’hui la demande de CBD grandisse alors qu’il y a quelques années, c’était le THC qui régnait en maître sur le marché du chanvre.

Le CBD est-il légal ?

Le boom du marché du CBD reste très récent. De nouveaux produits à base de CBD ont vu le jour ces dernières années. Aujourd’hui vous pouvez vous procurer dans un coffee shop en ligne des e-liquides à base de CBD, des huiles, des fleurs mais aussi des cosmétiques. Les interrogations portant sur l’utilisation et la commercialisation de cette substance sont légitimes, d’autant que le risque de confusion avec l’autre molécule psychoactive du chanvre, le THC, reste un problème pour les autorités. Pour rappel, le THC est une substance inscrite sur la liste des stupéfiants et donc strictement interdite dans la plupart des pays européens. Aucune production, détention ou emploi ne sont tolérés.

Néanmoins, plusieurs variétés de chanvre sont régis par une dérogation qui permet l’utilisation de la matière première dans diverses industries. Celles-ci ne doivent en aucun cas avoir des propriétés stupéfiantes. De fait divers pays d’Europe ont mis en place leur propre législation quant à l’utilisation de la molécule de CBD. En Suisse, un des premiers pays à avoir légiférer sur le commerce du CBD, les produits ne doivent pas contenir plus de 1% de THC. Le Danemark, l’Estonie, l’Allemagne et bien d’autres ont rapidement emboîté le pas à la Suisse.

En France, le CBD fait débat. Il reste des zones d’ombre autour du commerce de CBD, bien que celui-ci soit légal si la matière première utilisée pour les produits à base de CBD ne dépasse pas 0,2% de concentration en THC. Ainsi et pour clarifier la réglementation autour des produits du chanvre, un groupe de travail interministériel appelé MILDECA (Mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives) a été chargé des études sur le CBD afin de donner une ligne juridique claire à toutes les autorités concernées. Elle a publié en juin 2018 un compte-rendu qui a permis de faire état des règles autour de la fabrication, de la commercialisation et de la consommation des produits contenant du CBD.

Comment se porte le marché du CBD ?

Depuis 2018, on ne compte plus les ouvertures de boutiques proposant du CBD. Le e-commerce du CBD suit la même logique. Ce marché à fort potentiel s’est développé de façon exponentielle en Europe en très peu de temps.

L'industrie du CBD est une industrie très lucrative qui semble avoir un bel avenir devant elle
L’industrie du CBD est une industrie très lucrative qui semble avoir un bel avenir devant elle

Vous pouvez donc acheter vos produits à base de CBD dans des boutiques ou bien passer par des sites de vente en ligne, comme Weedy. Les avantages de l’achat en ligne sont nombreux et vous êtes sûrs d’acheter des produits de qualité, en total accord avec la loi.

Visitez notre boutique en ligne pour connaître nos gammes et nos produits à base de CBD.

Quel avenir pour le CBD ?

Plus qu’un effet de mode, le marché du CBD a su fidéliser les consommateurs assurés de son efficacité. De plus en plus de pays dans le monde ont perçu le potentiel de ce marché et les retombés économiques possibles. Au niveau international, le marché du CBD pourrait atteindre 66 milliards de dollars d’ici à la fin de l’année 2025 ( source : Grand View Research). Les retombés économiques de l’industrie du CBD ne sont pas négligeables. Le magazine “Les échos” parle même d’un “nouvel eldorado” pour les industriels.

En France, la nouvelle réglementation instaurée après l’étude de la MILDECA a permis de fixer un cadre juridique plus clair. De plus, les récents débats autour de la légalisation du cannabis à visée thérapeutique pourraient avoir un effet positif sur le commerce de CBD.

Va-t-ton vers une légalisation du cannabis thérapeutique ?
Va-t-ton vers une légalisation du cannabis thérapeutique ?

Une légalisation encadrée est en expérimentation en France depuis le 11 juillet 2019 auprès de patients jugés en « impasse thérapeutique ». Ces patients sont concernés par des maladies sévères : épilepsie résistant aux traitements, douleurs neuropathiques, effets secondaires sévères de traitements et de chimiothérapie, cas de sclérose en plaque à un stade avancé, personnes en fin de vie etc. C’est l’agence du médicament (ANSM) qui est chargé de cette étude et devra définir dans quels cas le cannabis peut être prescrit, par qui, à qui et sous quelle forme. Si ces essais se révèlent probants, ce sont des milliers de patients qui pourraient être concernés par l’administration de cannabis thérapeutique.

Cette législation permettrait de lever le trouble sur le CBD et les produits dérivés du chanvre. Ceux-ci ont encore parfois mauvaise presse dans de nombreux pays, souvent à cause de la méconnaissance de cette substance qui pourrait pourtant apporter de nombreux bénéfices à plusieurs patients. Le débat est donc loin d’être clos autour du marché du CBD.

Panier Article supprimé. annuler
  • Aucun produit dans le chariot.