Panier Article supprimé. annuler
  • Aucun produit dans le chariot.
Un vaporisateur à herbes sèches permet de profiter de la matière première

Comment bien utiliser (et nettoyer !) son vaporisateur à CBD ?

Esthétique, pratique, moins nocif pour la santé, le vaporisateur est désormais dans presque toutes les poches ! Pourtant, que vous n’ayez jamais vaporisé de cannabidiol (CBD), découvriez le produit ou veniez de la combustion, il y a de grandes chances pour que le fonctionnement de ce petit appareil vous soit inconnu. L’équipe de Weedy répond aux questions fréquentes des utilisateurs et vous explique comment bien utiliser un vaporisateur.

Vaporisateur à herbe sèche ou e-liquide CBD : quelles différences ?

Un vaporisateur à herbes sèches permet de profiter de la matière première
Un vaporisateur à herbes sèches permet de profiter de la matière première

Du point de vue de l’appareil et de son fonctionnement, la différence n’est pas flagrante. En effet, vaporisateur comme cigarette électronique permettent d’inhaler les principes actifs libérés par la chauffe du produit plutôt que de les fumer. L’écart se fait au niveau du produit consommé. Les e-liquides pour cigarettes électroniques, bien que reprenant parfois les caractéristiques de variétés de cannabis cultes (Lemon Kush, Super Skunk, Amnesia), sont des produits transformés.

Le vaporisateur permet au contraire de profiter de la matière première, dont les cannabinoïdes, terpènes et flavonoïdes n’ont pas été extraits. Il s’agit donc d’un produit pur, dans son état naturel (séché ou non).

Pourquoi utiliser un vaporisateur ?

Le vaporisateur permet d’exploiter les arômes et effets de différentes plantes sans engendrer de combustion. En effet, grâce à une température plus faible, les plantes ne brûlent pas. De nombreux principes actifs nocifs, qui se dégagent par exemple de la fumée d’une cigarette classique, sont ainsi absents de la vape, la rendant plus douce pour les poumons et, par conséquent, moins mauvaise pour la santé.

La vapeur d’un vaporisateur est bien plus douce que la fumée
La vapeur d’un vaporisateur est bien plus douce que la fumée

Comment vaporiser du CBD ?

Vaporiser du CBD est simple et consiste à effriter son herbe puis la tasser dans le réservoir du vaporisateur. Il ne reste ensuite qu’à allumer l’appareil, choisir la température souhaitée et profiter des arômes comme des effets de la plante sélectionnée. Pour un vaporisateur à conduction (nous y revenons), privilégiez une herbe broyée finement et un réservoir bien rempli. Vous pouvez tasser légèrement, en veillant à éviter d’obtenir un bloc trop compact. Préférez au contraire moins effriter votre herbe pour un vaporisateur à convection, au sein duquel l’air a besoin de circuler plus librement.

Quelle est la température idéale de vape du CBD ?

Cela dépend du produit dérivé que vous choisissez ! Les fleurs de CBD sont celles qui nécessitent le moins de chaleur pour diffuser leurs effets (160°C). Les résines requièrent quant à elle quelques degrés de plus, et les concentrés de plantes encore plus, selon leur nature. C’est pourquoi la plupart des vaporisateurs permettent de régler la température sur la valeur de votre choix ou des températures préprogrammées.

Il est de plus important de noter que les terpènes et flavonoïdes, responsables des arômes, sont très volatiles et s’activent à des températures basses. Vous pourrez en profiter dès 120/140°C, selon les molécules. Au-delà, ils commencent à se dégrader. Au-delà de 180/200°C, les terpènes disparaissent complètement, ne vous permettant plus de profiter des arômes naturels de la plante.

Mon vaporisateur ne produit pas de vapeur, est-ce normal ?

La production de vapeur dépend directement de la température de chauffe, mais aussi de la plante à l’intérieur du réservoir. Pour les températures les plus basses, qui sont également celles pour lesquelles vous profiterez le plus des arômes de la plante choisie, il est tout à fait possible que la quantité de vapeur soit minime, voire inexistante. Il en va de même pour certaines plantes. Cela est tout à fait normal et ne signifie en aucun cas que votre vaporisateur ne fonctionne pas !

Quel sont les différents types de vaporisateurs ?

Il existe des vaporisateurs de salon (puissants mais encombrants), des vaporisateurs à briquet, (sans batterie mais nécessitant une source de chaleur externe) et enfin des vaporisateurs portables, les préférés des consommateurs du fait de leur praticité et leurs prix abordables.

Ils sont eux-mêmes classés en fonction de leur type de chauffe :

  • Convection: la source de chaleur se trouve sous les plantes. Les saveurs restent plus longtemps puisque la matière végétale est moins agressée, et pas au contact direct de la chaleur entre les lattes. C’est alors l’air chaud qui vaporise les plantes.
  • Conduction: les parois de la chambre chauffent directement la matière. Il n’est alors pas nécessaire d’inspirer aussi fort et longtemps pour profiter des saveurs de l’herbe, qui subit par contre une chauffe continue.
  • Hybride : mélange des deux, avec parfois une préférence pour l’un ou l’autre des types de chauffe.

Quel est le meilleur vaporisateur ?

Cela dépend de vos envies et besoins, sachant que les vaporisateurs à convection sont à privilégier pour le goût, mais coûtent plus cher. Chez Weedy, notre choix se porte notamment sur le vaporisateur Pax 2 ou le plus récent Pax 3. Cette gamme présente des vaporisateurs parmi les plus petits et design du marché. Privilégiant la conduction, ils profitent cependant d’une technologie permettant une vape de qualité, mêlée à une autonomie renforcée. Là où la moyenne des vaporisateurs du marché doivent être rechargés après 45 minutes à une heure, le Pax tient jusqu’à 1h30. Idéal pour une vape discrète où vous voulez, quand vous voulez.

Comment entretenir son vaporisateur à CBD ?

Sans entretien régulier le vaporisateur s'encrasse jusqu’à se boucher
Sans entretien régulier le vaporisateur s’encrasse jusqu’à se boucher

Entretenir son vaporisateur consiste à le nettoyer régulièrement. Grâce à un entretien régulier, vous pourrez en effet obtenir de meilleures performances, et conserver votre appareil dans le temps. Retirez pour cela l’embout buccal pour atteindre la chambre de vaporisation. Il vous suffit ensuite de nettoyer les différents éléments (chambre, conduit, embout) à l’aide d’alcool isopropylique, facilement trouvable en supermarché. Pour profiter pleinement de vos sessions de vaporisation, n’oubliez pas d’accompagner l’entretien de votre vaporisateur d’une bonne conservation de votre CBD.

Pour conclure : comment utiliser son vaporisateur facilement ?

  1. Préparer la matière végétale
  2. Remplir la chambre du vaporisateur
  3. Allumer l’appareil
  4. Régler la température de chauffe (en commençant par une température basse)
  5. Inhaler lentement (conduction) ou plus intensément (convection)
  6. Éteindre le vaporisateur
  7. Inhaler une dernière fois (refroidit le bol et évite les odeurs dans votre poche/sac)
  8. Vider la matière utilisée
  9. Nettoyer le vaporisateur
Panier Article supprimé. annuler
  • Aucun produit dans le chariot.