Comment bien choisir sa vapoteuse au CBD ? [GUIDE]

Image Title Description Rating Price Cart

Vape Kit CBD : 5 Parfums au choix

Contenu du kit de vape CBD Weedy.fr Le kit de

A partir de 49.90

Esthétique, pratique, moins nocive pour la santé, la vapoteuse CBD est désormais dans presque toutes les poches ! Pourtant, que vous n’ayez jamais vapoté de cannabis CBD, découvriez le produit ou souhaitiez arrêter de fumer des cigarettes classiques, il y a de grandes chances pour que le fonctionnement de ce petit appareil vous soit inconnu.

À travers ce guide complet, l’équipe de Weedy.fr vous explique comment bien choisir votre vapoteuse CBD. Dans quelques minutes, plus aucun critère de sélection n’aura de secret pour vous. En bonus, nous vous donnons quelques conseils pour profiter longtemps de votre vapoteuse, notamment en choisissant les bons e-liquides CBD et en entretenant correctement votre matériel.

Critères pour bien choisir sa vapoteuse CBD

vapoteuse CBD

Toutes les vapoteuses ne sont pas adaptées au CBD

Acheter sa première vapoteuse CBD peut dérouter. Heureusement, il y a finalement peu de critères à considérer pour faire un bon choix :

  • Puissance de vape (en Watts)
  • Résistance (en Ohms)
  • Taille du réservoir (en mL)
  • Options (modes de vape, capacité du réservoir, possibilité de régler la vapoteuse via smartphone)

En option, vous pouvez également décider d’opter pour un modèle qui accepte plusieurs types de dérivés. Il existe en effet des kits dans lesquels une deuxième chambre est fournie. En plus des e-liquides, ces vaporisateurs peuvent également recevoir de la matière végétale sèche et donc des fleurs CBD. Il faut dans ce cas en plus considérer le type de chauffage (conduction, convection ou hybride).

Puissance de vape et résistance : faire le bon choix

S’il ne fallait retenir qu’un seul critère pour bien choisir sa vapoteuse CBD, ce serait indubitablement celui de la puissance de vape, qui est directement lié à celle de la résistance.

La bonne nouvelle est que le CBD n’a pas besoin de hautes températures. Au contraire, mieux vaut y aller doucement pour profiter au maximum de ses propriétés apaisantes. Inutile donc d’opter pour une vapoteuse haut de gamme et de se ruiner !

De manière générale, une vapoteuse CBD à faible puissance (inférieure à 20 Watts) et avec une bonne résistance est idéale. Si vous aimez les vapes serrées, produisant peu de fumée (en fait de la vapeur), choisissez ainsi une résistance assez haute (> 1 Ohm).

Il est également possible d’opter pour une résistance basse (autour de 0,6 Ohm) pour faire de gros nuages de vapeur, mais vous ne profiterez pas autant des effets de votre e-liquide CBD. Si vous hésitez, c’est encore plus simple : choisissez une vapoteuse CBD à puissance variable qui vous laissera plus de flexibilité.

comment bien vapoter du CBD ?

Les modèles de vapoteuses à éviter pour vapoter du CBD

Trop chauffer du cannabidiol est le meilleur moyen d’altérer ses propriétés. De manière générale, il est donc déconseillé pour un premier achat d’opter pour une cigarette électronique dite expert qui propose généralement une puissance de vape trop importante et une résistance trop basse. Dans les modèles à petit prix, ce sont plutôt les vapoteuses à inhalation directe qui devraient vous faire douter.

Là encore, leur puissance de vape est souvent trop élevée, en plus de parfois s’accompagner de fuites d’e-liquide.

Quel que soit votre choix de vapoteuse CBD, assurez-vous donc de pouvoir vapoter à faible puissance. Il est également recommandé d’éviter les gros réservoirs (>2mL), toujours avec pour objectif d’éviter d’altérer les propriétés du CBD. Il se conserve en effet toujours mieux dans son flacon d’origine.

Quelle est la température idéale pour vapoter du CBD ?

La température idéale pour le CBD tournerait autour de 170 degrés Celsius. Cela dépend néanmoins en pratique du produit dérivé que vous choisissez ! Les fleurs de CBD sont celles qui nécessitent le moins de chaleur pour diffuser leurs effets (160°C).

Les résines requièrent quant à elle quelques degrés de plus, et les concentrés de plantes encore plus, selon leur nature. Les e-liquides au CBD se vapotent quant à eux idéalement autour de 170/180°C. C’est pourquoi la plupart des vapoteuses permettent de régler la température sur la valeur de votre choix ou des températures préprogrammées.

Il est de plus important de noter que les terpènes et flavonoïdes, responsables des arômes, sont très volatiles et s’activent à des températures basses. Vous pourrez en profiter dès 120/140°C, selon les molécules. Au-delà, ils commencent à se dégrader. Au-delà de 180/200°C, les terpènes commencent à disparaître. Limitez-vous idéalement à 220°C, au risque de ne plus pouvoir profiter des arômes et des effets naturels de la plante.

Chauffage par conduction, convection ou hybride : bien choisir son vaporisateur CBD

le type de vapoteuse CBD influence l’expérience et la qualité de la vape

Le type de vaporisateur influence l’expérience et la qualité de la vape

Contrairement à la vapoteuse CBD, le vaporisateur permet d’utiliser de la matière végétale sèche et donc des fleurs CBD. Pour bien choisir son vaporisateur de CBD portable, il faut avant tout connaître les différences entre les types de chauffe.

Vaporisateur à chauffage par conduction

Le chauffage par conduction est sans doute le système le plus simple puisque la matière végétale est placée au contact direct de la source de chaleur. C’est, de manière très triviale, un peu comme passer votre herbe à la poêle.

Pour ce type de vaporisateurs, mieux vaut donc broyer finement votre herbe, puis remplir complètement la chambre. Vous disposerez ainsi de davantage de matière au contact des parois, source de chaleur du vaporisateur.

Vaporisateur à chauffage par convection

Au contraire de la conduction, la convection chauffe vos fleurs CBD à l’aide d’un filet d’air chaud. Dans ce cas, la source de chaleur chauffe dans un premier temps l’air, qui va à son tour passer à travers la chambre et ainsi chauffer l’herbe.

Un peu à la manière d’un four. Dans ce cas, vous n’avez pas à broyer votre matière première aussi finement. C’est même déconseillé, afin d’éviter d’inhaler les éléments les plus fins (et donc volatiles), mais aussi d’encrasser votre vaporisateur. Vous pouvez également utiliser moins de matière, et ainsi favoriser le déplacement de l’air à l’intérieur de l’appareil.

Vaporisateur hybride

Sans surprise, le vaporisateur à chauffage hybride utilise à la fois les caractéristiques du chauffage par conduction et du chauffage par convection. À mi-chemin, il permet généralement de profiter d’arômes mieux balancés que dans un vaporisateur par conduction qui ne chauffe pas aussi uniformément, tout en étant plus facile à utiliser et moins gourmand en batterie que la plupart des modèles à convection.

Vapoter du CBD : danger ou opportunité ?

vaporiser produit de la vapeur min

Une vapoteuse produit de la vapeur, beaucoup moins agressive que la fumée

Une vapoteuse CBD ne brûle pas la matière, mais la chauffe. Elle ne produit donc pas de fumée, mais une vapeur aromatisée chargée de composés actifs (cannabinoïdes notamment). C’est cette vapeur, beaucoup plus douce que de la fumée, qui est inhalée par le vapoteur.

Vapoter produit donc beaucoup moins de toxines et élimine ou réduit considérablement la plupart des risques liés à la cigarette et au joint. Oubliez les 150 toxines détectables dans la fumée, la vapeur en contient infiniment moins (pas plus de trois selon certaines études).

Ses effets sont également plus marqués puisque la vapoteuse CBD permet d’inhaler une plus grande quantité de cannabinoïdes, à quantité de produit équivalente. On estime ainsi qu’une vapoteuse CBD permet de profiter de 95% de la quantité disponible dans la plante, contre seulement 25% pour la même variété fumée sous forme de joint.

Les dangers de la vapoteuse CBD sont donc moindres… mais pas inexistant. En bref, si vous ne fumez pas, ne vapotez pas ! Si vous fumez, du tabac comme du cannabis, la vapoteuse CBD peut néanmoins être une alternative efficace pour réduire ou arrêter votre consommation.

Vapoter Vs. Fumer : le bilan

 

Fumer

Vapoter

Température maximale

Jusqu’à 900°C

En moyenne de 160 à 220°C

Gestion de la température

Fixe

Contrôlable

Cannabinoïdes inhalés

25%

95%

Quantité nécessaire (à effets similaires)

3 à 4 fois plus importante

3 à 4 fois moins importante

Nombre de composés non-cannabinoïdes (toxines)

Environ 150

3

Vitesse d’assimilation

Rapide

Rapide

Arômes

Altérés

Mieux préservés

Effets

Marqués

À quantité égale, plus marqués

Terpènes

Brûlés

Conservés

Odeur

Intense et persistante

Douce et n’imprègne pas les habits

Conseils pour profiter longtemps de sa vapoteuse CBD

entretien vapoteuse CBD

Sans entretien une vapoteuse CBD s’encrasse et risque la panne

Comment choisir son e-liquide CBD ?

Si vous avez opté pour un vaporisateur, il ne vous reste qu’à tester différentes variétés de fleurs CBD pour découvrir vos favorites. Avec une cigarette électronique, il faut au contraire choisir son e-liquide CBD. Certains critères vous permettent de déterminer facilement et rapidement si un e-liquide au CBD vaut la peine de débourser quelques dizaines d’euros pour l’essayer.

  1. Largeur de spectre: contrairement à un isolat de CBD, un e-liquide à spectre complet ou large permet de profiter des autres cannabinoïdes (CBN et CBG par exemple), des arômes naturels du cannabis et propose des effets plus marqués.
  2. Extraction propre: une extraction au CO2est à privilégier.
  3. Liste d’ingrédients limitée: les e-liquides contiennent généralement de la glycérine végétale (VG) et du propylène glycol (PG). Ces deux ingrédients accompagnés de CBD et autres cannabinoïdes suffisent amplement ! La glycérine végétale se vaporise d’ailleurs à une plus faible température alors préférez les ratios penchant en sa faveur (70/30 ou 80/20).
  4. Traçabilité: un vendeur de CBD sérieux est capable de tracer ses produits. Vous devez ainsi être à même d’identifier l’origine de vos e-liquides, le lieu de culture du CBD et de consulter les résultats d’analyse prouvant la composition du produit. Il s’agit d’un gage important de qualité et de légalité.
  5. Concentration : dernier élément, mais ô combien important ! Pour des vapes régulières ou longues, préférez un dosage bas (<10 mg/mL). Si vous recherchez des effets plus marqués, et une fois que vous connaissez le produit et ses effets, vous pouvez préférer un dosage moyen (10 à 30 mg/mL). Enfin, pour des effets très marqués et pour des sessions de vape courtes, il existe des e-liquides CBD avec un dosage élevé (>30 mg/mL).

Comment vapoter un e-liquide CBD ?

Avant votre première vape, assurez-vous de lire le manuel d’utilisation de votre vapoteuse CBD. Bien que son fonctionnement soit relativement simple, il est toujours bon de connaître les spécificités de votre appareil (différents modes et températures disponibles notamment). Une fois le choix de votre vapoteuse CBD fait, il est recommandé de le charger complètement avant la première utilisation.

La marche à suivre est ensuite généralement la même :

  1. Insérer une cartouche d’e-liquide dans l’atomiseur (cartouche pré-remplie) ou remplir le réservoir (cartouche rechargeable).
  2. Allumer la cigarette électronique.
  3. Choisir le mode et la température souhaités puis laisser chauffer.
  4. Inhaler. Contrairement à une cigarette classique, l’utilisation d’une vapoteuse implique d’inspirer lentement de longues bouffées. Faites une pause toutes les 4/5 bouffées afin de reposer votre gorge.
  5. Garder la vapeur dans la bouche 3 à 5 secondes. Cela permet aux muqueuses de la bouche de commencer à assimiler le CBD avant même que la vapeur n’atteigne le système respiratoire.
  6. Inspirer la vapeur, puis l’expirer lentement par le nez ou par la bouche.
  7. Une fois la session de vape terminée, éteindre la cigarette électronique.

cigarette éléctronique et cbd

Comment nettoyer sa vapoteuse CBD ?

Entretenir sa vapoteuse CBD est simple. Suivez toujours les recommandations indiquées sur la notice d’utilisation de votre cigarette électronique ou votre vaporisateur de matières sèches. Si rien n’est indiqué, nettoyez au moins régulièrement l’embout buccal (le drip tip). Il est généralement possible de le déclipser et il peut tout à fait se nettoyer avec du produit vaisselle. Il suffit de le sécher avant de le remettre et le tour est joué !

De temps en temps (une fois par mois au moins), nettoyez le reste de la vapoteuse. Si elle se démonte, c’est facile ! Vous n’avez qu’à nettoyer les éléments séparément. Avec une vapoteuse CBD monobloc, ne la plongez surtout pas dans l’eau, la résistance a de grandes chances de griller. Dans ce cas, essuyez-la correctement avec un chiffon sec et transportez-la dans un étui plutôt que dans votre poche ou le fond d’un sac.

Pour profiter pleinement de vos sessions de vape, n’oubliez pas d’accompagner l’entretien de votre vaporisateur d’une bonne conservation de votre CBD. Pour ne pas détériorer les cannabinoïdes et profiter longtemps de leurs effets, mieux vaut en effet les conserver à l’abri de la lumière directe et de trop fortes chaleurs. Un endroit frais (pas froid) et sombre est donc idéal.

Partagez: