Culture du cannabis CBD en aéroponie : fonctionnement et avantages

Aéroponie : en décomposant le mot, on comprend rapidement que ce mode de culture utilise largement les vertus de l’air. Plus précisément, elle consiste à faire pousser du cannabis CBD (ou autre plante) avec les racines en dehors du sol. Comment fonctionne ce système spécial, quels sont ses avantages et inconvénients et quand l’utiliser ? C’est ce que nous vous expliquons tout de suite.

Qu’est-ce que la culture du cannabis CBD en aéroponie ?

Récolte cannabis aéroponie-min
Les cannabiculteurs optant pour l’aéroponie espèrent un meilleur rendement, plus rapidement

L’aéroponie, ou culture aéroponique est un mode de culture dit hors-sol. Cela signifie tout simplement que les plants ne poussent ni en pots, ni en pleine terre. Le premier système hors-sol à avoir vu le jour est l’hydroponie utilisant à la place de la terre un substrat neutre. Dans le cas du cannabis CBD, l’environnement de culture phare est généralement la fibre de coco.

Dans le cas de l’aéroponie, le principe est similaire, si ce n’est que, cette fois, les racines sont directement exposées à l’air libre. Elles profitent ainsi d’un maximum d’oxygène et de dioxygène (CO2). Il faut en contrepartie pulvériser régulièrement des nutriments directement sur les racines afin de permettre au plant de cannabis light de se nourrir.

Pourquoi se compliquer la tâche plutôt que simplement laisser la terre faire son travail vous direz-vous peut-être : tout simplement parce que la culture hors-sol permet un contrôle total des nutriments et de l’environnement de culture. Avec une maîtrise suffisante de la technique, elle permet ainsi au cannabis de pousser plus rapidement, en offrant un meilleur rendement (taille et quantité de fleurs CBD notamment).

Comment fonctionne un système aéroponique ?

Quel que soit le mode de culture, les nutriments sont amenés directement aux racines du cannabis
Quel que soit le mode de culture, les nutriments sont amenés directement aux racines du cannabis

Une plante se nourrit principalement à travers ses racines. Dans la nature, un plant de cannabis sauvage puise ainsi ses nutriments (azote, phosphore et potassium principalement) directement dans la terre. Depuis un peu plus d’un siècle, l’industrie agroalimentaire s’inspire de ce phénomène naturel et tente d’optimiser les rendements des plants cultivés à des fins commerciales. C’est de ce travail de recherche qu’est née l’aéroponie.

Pour fonctionner, l’aéroponie nécessite un système sophistiqué fonctionnant en circuit fermé, généralement installé indoor ou sous serre :

  1. Les plants sont suspendus dans les airs, retenus par un support : les racines pendent en dessous d’eux.
  2. Un minuteur est réglé sur la fréquence souhaitée pour alimenter les racines (généralement toutes les quelques secondes).
  3. En dessous, un petit bassin contient un mélange d’eau et de nutriments.
  4. Dès que le minuteur se déclenche, une pompe prélève la quantité souhaitée d’eau et de nutriments.
  5. Elle est ensuite pulvérisée directement sur les racines qui sont ainsi enveloppées du mélange nutritif.
  6. Les racines ne sèchent pas, sont alimentées en continu ou presque et bénéficient d’une quantité d’oxygène optimale. Grâce au milieu fermé, les maladies ne peuvent pas se développer et l’absence de lumière empêche également la production d’algues.

Avantages et inconvénients de l’aéroponie pour le cannabis

Nous l’avons rapidement évoqué, l’aéroponie a avant tout pour objectif de permettre de produire plus de têtes de cannabis CBD, dans un laps de temps plus court. Pour autant, il ne s’agit pas du seul avantage de la technique puisqu’elle permet également d’utiliser beaucoup moins d’eau que les autres modes de culture. Elle limite en plus l’apparition de maladies, permet de faire pousser davantage de plants sur une même surface du fait de l’absence de terre ou autre substrat et rend le déplacement des plants particulièrement facile : il suffit de soulever le plant, puis le replacer à l’endroit souhaité. Sans « repiquage » classique, la plante ne subit aucun stress puisque son milieu ne change pas pour autant que les mêmes nutriments lui soient apportés ailleurs.

En contrepartie, vous le comprendrez aisément, l’aéroponie est un véritable travail de petit chimiste qui demande non seulement des équipements spéciaux, mais également une bonne dose de connaissances de la plante et ses besoins. La culture aéroponique ne laisse d’ailleurs que peu de place à l’expérimentation : une erreur de dosage peut rapidement être fatale !

Pour conclure : quand privilégier la culture du cannabis en aéroponie ?

Dans la terre, le cannabis pousse plus lentement, mais plus facilement qu’en aéroponie
Dans la terre, le cannabis pousse plus lentement, mais plus facilement qu’en aéroponie

Rappelons que la culture du cannabis pour un usage particulier est interdite en France. Cela vaut également pour les variétés riches en CBD et légales. Cependant, si vous souhaitez vous lancer professionnellement dans la culture ou si vous vous trouvez dans un pays l’autorisant, il est important de comprendre quand opter pour quel mode de culture. Et donc quand préférer l’aéroponie à l’hydroponie ou cette bonne vieille terre.

Avantages Inconvénients
Terre · Milieu naturel du cannabis,

· Mode de culture simple et intuitif,

· Idéale pour les débutants qui souhaitent se faire une première expérience.

· Présence d’insectes et autres éléments pouvant nuire à la plante,

· Cycle plus long, avec des plantes poussant plus lentement et avec un rendement moindre.

Hydroponie · Cycle plus rapide que dans la terre,

· Rendement plus important,

· Moins d’insectes,

· Certaines installations demandent peu d’entretien.

· Coûts de production plus élevés (matériel notamment),

· Mode de culture plus complexe,

· Besoin d’un minimum de connaissances pour comprendre les besoins en nutriment des plants.

· Certaines solutions demandent beaucoup d’entretien.

Aéroponie · Les racines reçoivent un maximum d’oxygène,

· Cycle plus rapide que dans la terre,

· Excellent rendement,

· Peu d’insectes,

· Contrôle total des nutriments,

· Utilise peu d’espace,

· Plants faciles à déplacer,

· Mode de culture utilisant le moins d’eau.

· Méthode complexe, plutôt conseillée aux cultivateurs avec de l’expérience,

· Le rendement n’est pas aussi important qu’avec certaines installations en hydroponie,

· Coût élevé (pas rentable pour un simple essai),

· Les erreurs peuvent rapidement mener à la mort du plant.

Ainsi, la culture du cannabis en aéroponie s’adresse tout particulièrement aux cannabiculteurs aguerris, qui sont prêts à investir dans un équipement et des nutriments de qualité et dans un certain temps passé à bichonner leurs variétés préférées. En récompense de leur savoir-faire et de leur patience, ils pourront compter sur des récoltes plus abondantes et plus rapprochées.

Partagez:

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Nos Produits CBD

Promo!

Best Sellers

En stock

Gourde double paroi en verre borosilicate et couvercle en bambou avec infuseur à thé 420 ml

Plus d'articles CBD

Le CBD est une molécule naturellement présente dans le chanvre

Quel avenir pour le CBD ?

Le marché du CBD est aujourd’hui en plein boom dans le monde et les retombés économiques pour les pays concernés sont énormes. Alors, simple effet

Retour haut de page
form1-4-popup.png

Recevez des offres exclusives

Abonnez-vous à notre newsletter

Panier
  • Aucun produit dans le chariot.