Effet d’entourage : l’union des cannabinoïdes fait la force

Écartons-nous un instant (quoi que) du monde du cannabis. Vous êtes-vous déjà demandé si Bob Marley serait aussi légendaire sans les Wailers ? Toots aussi bon sans les Maytals ? Probablement pas. Il y a de ces occasions où le tout est plus que la somme des parties. Il en va de même avec le cannabis light. On parle alors d’effet d’entourage, ce mystérieux phénomène faisant que le cannabidiol (CBD), associé à d’autres cannabinoïdes, mais également d’autres substances organiques (terpènes, flavonoïdes), produit des effets plus prononcés, voire des effets inédits. Fascinant, non ? Parfait, nous vous disons tout sur l’effet d’entourage !

Effet d’entourage : définition

Effet d’entourage : nom donné au travail d’équipe des composants du cannabis
Effet d’entourage : nom donné au travail d’équipe des composants du cannabis

L’effet d’entourage est le nom accordé à l’action coordonnée des différents composants du cannabis sur l’organisme, qu’il s’agisse de chanvre industriel légal ou de marijuana. En un mot, il s’agit donc tout simplement d’une synergie, permise par la consommation de plusieurs composants de la plante en même temps.

En effet, l’effet d’entourage a été mis en évidence suite à plusieurs études parvenant toujours aux mêmes conclusions : consommer des extraits de plante entière produit dans la plupart des cas des effets différents et plus prononcés que consommer certains composés purs.

Cette trouvaille, encore peu ou mal comprise, s’accompagne d’une bonne et d’une mauvaise nouvelle pour la communauté scientifique, comme des consommateurs d’ailleurs. Elle complexifie en effet encore un peu les actions du cannabis sur le corps humain, et nous éloigne un peu plus encore du moment où nous serons en mesure de réellement comprendre comment l’un interagit avec l’autre. Au contraire, la plus que probable existence de l’effet d’entourage ouvre un nombre incroyable de portes quant aux effets possibles du cannabis sur le corps humain. Avec eux nait également l’espoir de pouvoir créer des variétés capables de produire des effets très spécifiques.

Encore faut-il pouvoir trouver le parfait équilibre entre les différents composants d’un plant de cannabis.

Cannabinoïdes, terpènes et flavonoïdes : tous acteurs de l’effet d’entourage

Le cannabis est bien plus que du CBD
Le cannabis est bien plus que du CBD

Lorsque l’on parle cannabis, le premier terme un peu technique à tomber dans la discussion est généralement CBD. Ou THC. En tout cas un cannabinoïde. Principales responsables des effets du cannabis, ces molécules jouent en rôle incontournable dans l’effet d’entourage. Elles ne sont cependant pas les seules et la compréhension de ce dernier doit se baser sur la prise en compte d’au moins trois grandes familles de composants :

  • Cannabinoïdes: substances chimiques naturellement produites par le cannabis et capables d’interagir avec le corps humain en activant notre système endocannabinoïde. Ils englobent le THC et le CBD, bien sûr, mais également le CBN, CBC, CBL et bien d’autres puisqu’il existerait en tout une centaine de cannabinoïdes différents.
  • Terpènes: classe d’hydrocarbures surtout connue pour être à l’origine de l’odeur et du goût des différentes variétés de cannabis. Ils sont également présents dans de nombreuses autres espèces végétales et possèdent des caractéristiques très variées, tant en termes d’arômes (terre, résine, épices, agrumes) que d’effets (analgésique, sédatif, antiinflammatoire).
  • Flavonoïdes: pigments végétaux avant tout connus pour leurs effets antioxydants, et donc leur action contre les radicaux libres. Ils participent donc aux arômes et à la couleur des têtes de cannabis light (comme notre Lemon skunk), mais également à leurs propriétés, notamment antiinflammatoires.

C’est donc sur cette base aussi riche et complexe que doivent travailler les scientifiques, notamment dans le cadre du cannabis thérapeutique, encore simple objet d’étude en France.

Cannabis médical : profiter de l’effet d’entourage en associant THC et CBD

Ce n’est pas nouveau, le tétrahydrocannabinol, plus connu sous le nom de THC, est un cannabinoïde tout particulièrement décrié. Pour ses effets planants tout d’abord, mais aussi son caractère hautement addictif et la perte de contrôle qu’il provoque chez ses consommateurs, il est considéré en France comme un stupéfiant. La loi européenne interdit également la culture et la commercialisation de tout produit dérivé issu d’un plant de chanvre dont la teneur en THC est supérieure à 0,2%. Même refrain pour l’Agence mondiale antidopage (AMA), qui considère le THC comme dopant, mais autorise les athlètes à utiliser du CBD.

Ces restrictions ne sont pas surprenantes étant donnés les effets secondaires connus du THC. La surprise vient plutôt, au premier abord, de la quasi-systématique présence de THC dans les traitements (dans les pays où il est reconnu comme tel) à base de cannabis dit médical. Là encore, il faut se tourner vers l’effet d’entourage pour comprendre l’intérêt d’associer certains cannabinoïdes, comme le CBD et le THC, ou d’autres composants organiques afin d’en tirer le meilleur parti.

Une étude menée par le professeur Jeremy R. Johnson et publiée dans le Journal of pain and symptom management en 2010 a ainsi notamment montré que, dans le cadre du traitement de certaines douleurs, ni le THC ni le CBD seuls n’offraient de résultats beaucoup plus probants qu’un simple placebo. Associés par contre, ils amélioraient significativement l’état des patients. Un an plus tard, une autre étude parue dans la même revue scientifique et s’intéressant elle aussi à l’effet d’entourage a elle aussi montré que, dans leur environnement naturel, les différents cannabinoïdes, associés aux terpènes et autres flavonoïdes, bénéficient d’une synergie qui n’existe pas lorsqu’ils sont administrés sous forme d’isolat.

Bien choisir ses produits au CBD pour profiter de l’effet d’entourage

Le cannabis non-transformé favorise l’effet d’entourage
Le cannabis non-transformé favorise l’effet d’entourage

Au-delà des opportunités qu’ils ouvrent à la communauté scientifique, ces différents éléments mettent en lumière l’importance de bien choisir ses produits au CBD si l’on souhaite en tirer le meilleur parti. Cela est vrai pour le type de produit lui-même, en se tournant idéalement vers des produits peu ou pas transformés. C’est notamment le cas des infusions au chanvre. Selon leurs besoins, mais également le mode de prise préféré, beaucoup de consommateurs se tournent vers des extraits de cannabis light. Là encore, la connaissance de l’effet d’entourage incite à bien choisir son huile de CBD, notamment en préférant une huile à spectre large plutôt qu’un isolat.

Partagez:

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Nos Produits CBD

Best Sellers

En stock

CBD Naturel & Full Spectrum

Huile de CBD 20% Jour - Goût Mangue

Plus d'articles CBD

Retour haut de page
form1-4-popup.png

Recevez des offres exclusives

Abonnez-vous à notre newsletter

Panier
  • Aucun produit dans le chariot.