Fumer de l’huile de CBD : est-ce possible sans danger ?

Fumer du cannabis reste illégal dans la majorité des pays européens qui, au mieux, l’ont dépénalisé mais pas pour autant légalisé. Le CBD, pourtant, est quant à lui 100% légal une fois isolé ainsi que dans les produits dérivés extraits d’une plante contenant moins de 0,2% de THC. Fumer de l’huile de CBD semble donc être à cheval sur la législation. Deux sous-questions se détachent alors. Est-il possible de fumer de l’huile de CBD d’un point de vue technique tout d’abord, mais aussi par rapport à notre santé. Cet article fait le point et évoque les différents moyens existants pour fumer de l’huile CBD.

Comment fumer de l’huile de CBD ?

fumer huile cbd pipe à eau

Impossible de rouler un joint d’huile de CBD, il faut donc se tourner vers d’autres techniques pour la fumer

Avant de s’intéresser aux questions scientifiques et de santé publique, il est déjà intéressant de nous arrêter un instant sur la technique. Fumer une matière végétale, tout le monde voit à peu près comment cela fonctionne. Mais fumer de l’huile de CBD n’est pas aussi évident. Deux techniques principales existent.

La pipe à eau (bong)

L’utilisation d’un bong à eau (ou bang) est assez simple et permet à la fois de filtrer et de refroidir la fumée, pour une expérience plus propre et saine. L’huile de CBD est optionnelle et se place dans ce cas directement dans l’eau, en plus du concentré au CBD placé dans le foyer.

Le vaporisateur/la cigarette électronique

Utiliser et nettoyer un vaporisateur à CBD est également facile. Grâce à sa faible température, il propose une expérience plus douce pour les poumons. Ce que certains utilisateurs de cigarette électronique appellent couramment « huile de recharge » n’est cependant pas de l’huile de CBD mais un e-liquide au CBD, composé au moins de CBD, de propylène glycol et de glycérine végétale… et donc sans huile ! Même chose pour les vaporisateurs, il s’agit alors de concentré ou de matière végétale sèche (fleurs de CBD).

Vous avez remarqué ? Parmi les deux méthodes proposées ici, aucune n’implique à proprement parler de fumer directement l’huile de CBD. Il y a une bonne raison à cela.

Fumer ou vaporiser, ne pas confondre !

Finalement, dire que l’on « fume » de l’huile de CBD est un abus de langage. Ou en tout cas devrait l’être étant donné que nos poumons ne sont pas faits pour inhaler des matières grasses. Ils savent encore moins les gérer. Fumer de l’huile de CBD au sens strict est donc un moyen particulièrement efficace… de s’encrasser les poumons ! Deux choses sont à retenir ici :

  • Fumer de l’huile n’a aucun avantage puisque c’est le CBD qui nous intéresse et pas le gras.
  • Vaporiser des extraits de CBD est un bien meilleur moyen de profiter de ses effets sans se détruire la santé.

Ce n’est cependant pas ce que vous lirez partout.

Pourquoi certains sites conseillent-ils de fumer de l’huile de CBD ?

Une rapide recherche Google permet de trouver des dizaines articles expliquant que fumer de l’huile de CBD est tout à fait envisageable. Les raisons à cela peuvent varier, mais la principale reste un problème de traduction (ou une volonté de profit exacerbée ?). De nombreux sites traduisent (plus ou  moins fidèlement) les informations trouvées sur des sites anglophones or, en anglais, on a tendance à utiliser « CBD oil » pour tout ce qui a une texture grasse, c’est-à-dire pour les huiles, mais également certains concentrés au CBD, résines et la wax.

Pourquoi fumer de l’huile CBD ?

fumer huile cbd combustion ou vaporisation min

L’intensité des effets est la principale raison pour laquelle fumer de l’huile de CBD

Pour l’excellente biodisponibilité que cela implique. Lorsque l’on fume de l’huile CBD, les cannabinoïdes arrivent en effet directement dans les poumons et une quantité maximale de CBD passe ainsi dans la circulation sanguine. Cela a lieu très rapidement (moins de 30 minutes), et donc avant que celui-ci ne puisse être évacué par notre organisme. Cela se traduit par deux avantages principaux, principalement évoqués par les amateurs de fumette.

Principaux avantages

  • Effets plus rapides,
  • Effets plus marqués.

Pour autant, fumer de l’huile de CBD ne présente pas que des avantages.

Principaux risques

  • Lésions pulmonaires à long terme,
  • Problèmes respiratoires,
  • Maladies cardiaques,
  • Accidents vasculaires cérébraux (AVC),
  • Production de toxines nocives pour l’organisme,
  • Risques divers liés aux produits de coupes (huile de CBD de mauvaise qualité principalement),
  • Risques de contrôles de police et de dépistage plus fréquents en raison du mode de prise et de l’odeur de cannabis libérée.

Ces risques ne sont pas liés au CBD lui-même, mais bel et bien à la fumée et à la qualité de l’huile consommée (méthode d’extraction, additifs, présence de pesticides notamment). Il est important de nuancer en précisant que les risques liés à la vaporisation sont moins importants que ceux liés à la combustion (joint traditionnel) puisque les températures nécessaires sont très éloignées. Vaporiser de l’huile de CBD libère ainsi moins de toxines que la fumée. Elles existent néanmoins bel et bien et peuvent avoir des effets secondaires à long terme, qui restent encore mal connus.

Alternatives à la fumée pour profiter des effets des huiles CBD

fumer huile cbd alternatives min

Il existe des alternatives plus saines et néanmoins efficaces de consommer de l’huile de CBD

S’il ne fallait retenir qu’un seul élément de cet article, ce serait le suivant : fumer de l’huile de CBD est possible, mais déconseillé. Il existe heureusement de nombreuses alternatives, plus saines et tout aussi efficaces, de profiter des effets vertueux des huiles de CBD.

  • Voie sublinguale: quelques gouttes sous la langue pendant une trentaine de secondes et le tour est joué pour des effets rapides et marqués !
  • Voie orale: placez la quantité d’huile de CBD sur un sucre, dans un yaourt ou un peu de miel et avalez. Les effets mettront un peu plus de temps à se manifester que par voie sublinguale et seront également plus diffus. Le goût amer et terreux du cannabis light est par contre beaucoup plus facile à masquer.
  • CBD alimentaire : pour des effets plus diffus, mais une expérience originale (nos idées de recettes au CBD vous permettent de tester).
  • Application locale : l’huile de chanvre, avec ou sans CBD, présente de nombreux bienfaits sur la peau. Par exemple, le massage.

Partagez:

Panier
  • Aucun produit dans le chariot.