Le CBD dans le monde

Le CBD a depuis peu le vent en poupe notamment en raison de ses nombreux effets bénéfiques sur le corps. Pourtant, la communauté mondiale reste frileuse à légaliser cette molécule du fait du risque de confusion qui pourrait exister avec le THC et donc le cannabis. Faisons le point aujourd’hui sur la législation en Europe et dans le monde autour du CBD.

 CBD et THC : comment éviter les confusions ?

La confusion entre le THC et le CBD est due au fait qu'ils proviennent tous les deux du chanvre
La confusion entre le THC et le CBD est due au fait qu’ils proviennent tous les deux du chanvre

Le CBD et le THC font partie de la famille des cannabinoïdes qui compte plus de 100 composés différents. Ces deux molécules sont présentes naturellement dans la plante de chanvre que l’on appelle aussi « cannabis ». Si le CBD est depuis peu sur le devant de la scène, le THC quant à lui est reconnu depuis de nombreuses années, mais surtout pour ses effets néfastes sur le corps et le cerveau humain.

Le THC, ou tétrahydrocannabinol, c’est la substance qui est à l’origine des effets psychoactifs néfastes du cannabis. Le CBD quant à lui n’a aucun effet intoxicant ni psychoactif. Au contraire, plusieurs études ont mis à jour ces effets bénéfiques et apaisants sur le corps et l’esprit.

Alors pourquoi tant de confusions sur ces deux composés issus du chanvre ? Souvent on confond le chanvre et le cannabis. Le chanvre est aujourd’hui une variété de plantes qui est réglementée et soumise à des contrôles stricts pour pouvoir être ensuite utilisée dans de nombreuses industries. Le CBD est présent naturellement dans les plants de chanvre en plus ou moins grosse quantité. On l’extrait ensuite pour créer toute sorte de produits à base de CBD : huile de CBD, wax de CBD, e-liquide pour e-cigarette et bien d’autres. Ces plants de chanvre n’ont aucune trace de THC, ou bien en quantité infinitésimale : ils n’ont aucune chance de vous rendre « stone » ni de vous rendre accro.

Communément on appelle cannabis des plants de chanvre qui contiennent plus de 0,3% de THC, avec parfois des teneurs bien plus élevés. Le THC comme le CBD est aussi présent naturellement dans certaines variétés de chanvre. Ces plantes qui présentent un fort taux de THC sont considérées comme des drogues dans la majorité des pays du monde et sont donc illégales.

La confusion entre les deux composés vient donc du fait qu’ils sont issus de la même variété de plante : le chanvre. Pourtant, le THC a démontré ses effets néfastes sur la santé tandis que le CBD peut avoir une réelle valeur thérapeutique. Malgré cela, les gouvernements sont parfois encore frileux à autoriser le CBD, souvent pour éviter les dérives et les risques de quiproquos et bien que la communauté scientifique exprime l’idée que la molécule de CBD est prometteuse.

Faisons le point ensemble sur la législation autour du CBD dans différents pays d’Europe et du monde. Evidemment, ces informations sont valables à l’heure où nous écrivons ces lignes mais peuvent évoluer dans les prochaines années, ou même mois.

Le CBD en Europe

Les différents pays européens légifèrent tour à tour sur la consommation de CBD
Les différents pays européens légifèrent tour à tour sur la consommation de CBD

La plupart des pays d’Europe ont adopté une réglementation autour des produits à base de CBD, notamment en légiférant sur leur teneur en THC.

En Allemagne, en Espagne et en France par exemple, la teneur en THC des plants de chanvre utilisés ne doit pas dépasser 0,2%. En Suisse, ce taux est de 1%. En Italie il est de 0,6%. On voit combien la tolérance vis à vis des taux de THC reste peu univoque en Europe.

Certains pays n’indiquent pas clairement que le CBD est soumis à une réglementation stricte. En Allemagne par exemple, le CBD n’est pas mentionné dans la loi sur les stupéfiant comme substance soumise à un contrôle. De fait, vous pouvez trouver des produits à base de CBD dans les magasins de proximité. Aux Pays-Bas où le THC est toléré malgré le fait que légalement, la substance soit totalement proscrite, le CBD est également autorisé. En France en revanche, le regard est plus sévère et les autorités estiment qu’elles n’ont pas assez de recul sur le CBD pour être certaine qu’il est à 100% sûr.

Certains pays utilisent également le CBD comme une alternative thérapeutique efficace. C’est le cas de l’Allemagne depuis 2017. Au Royaume-Uni, le CBD est autorisé quand il est vendu comme complément alimentaire. Il est également autorisé depuis peu sur prescription médicale pour des patients ayant des besoins médicaux spécifiques : c’est devenu un médicament à part entière. Dans la même veine, la Belgique a autorisé les pharmaciens à vendre des préparation à base de CBD sur prescription médicale et ce depuis août 2019. La Belgique, comme 17 autres pays européens, autorisent également la prescription du médicament Sativex, un spray buccal qui contient du CBD et du THC et est destiné aux patients atteints de sclérose en plaque. Ce médicament n’est par ailleurs pas commercialisé en France malgré une autorisation de mise sur le marché qui date de 2014, ce qui n’est pas sans suscité l’incompréhension des patients concernés par ce médicament.

Le CBD dans le reste du monde

La législation sur le CBD n'est pas toujours univoque dans le monde
La législation sur le CBD n’est pas toujours univoque dans le monde

Ailleurs dans le monde, de très nombreux pays autorisent le CBD comme alternative thérapeutique. C’est le cas d’Israël, de l’Uruguay, du Canada et des Etats-Unis.

Les Etats-Unis sont d’ailleurs l’exemple le plus complexe. Avec ses 50 Etats, aucune uniformisation existe et chacun des Etats a adopté sa propre législation. Pourtant, c’est aujourd’hui un des pays qui profite le plus du succès de l’industrie du CBD. Les produits alimentaires sont en plein boom et on ne compte plus les coups marketing liés au CBD annoncés par les géants de l’industrie agro-alimentaire. Vous pouvez d’ailleurs consulté notre article sur le sujet pour constater que leur imagination n’a pas de limite.

En Asie, il y a un flou total autour du CBD. Aucun pays n’a pris des mesures officielles sur la molécule malgré des lois sur le cannabis parfois très strictes.

En Afrique, il n’existe pas non plus de législation officielle hormis en Afrique du Sud qui a légalisé le CBD et donc son utilisation.

Malgré une ambiguité juridique dans plusieurs pays et notamment en France, le CBD fait débat et les lois autour de sa commercialisation et notamment de sa commercialisation comme produit thérapeutique évoluent chaque année. De fait, si vous partez en vacances dans un pays étrangers, renseignez-vous avant votre départ sur l’évolution des lois autour du CBD si vous êtes consommateur.

Panier Article supprimé. annuler
  • Aucun produit dans le chariot.