Loi de l’effet : pourquoi réagissons-nous tous différemment au CBD ?

« De toute façon, moi, le CBD, ça ne me fait rien. »

Nous avons tous déjà entendu cela dans la bouche d’une connaissance plus ou moins proche, ou tout simplement au détour d’un commentaire sur Internet. De l’autre côté, les adeptes du cannabis light défendent bec et ongles leur substance légale préférée en ventant leurs effets à qui veut l’entendre. Alors qui ment, qui a raison ? Si on vous disait que, potentiellement, personne ? Nous ne sommes en effet pas tous égaux face aux cannabinoïdes et réagissons tous différemment à leur consommation. Cela a même un nom : la loi de l’effet. Retour sur les facteurs qui nous font plus ou moins réagir au cannabis light.

Le CBD vient d’une seule et même plante : pourquoi ses effets diffèrent-ils d’un individu à l’autre ?
Le CBD vient d’une seule et même plante : pourquoi ses effets diffèrent-ils d’un individu à l’autre ?

Loi de l’effet : pas tous égaux face au cannabis light

L’existence du système endocannabinoïde (SEC) est désormais connue de tous les amateurs de CBD. Souvenez-vous, c’est ce système que nous possédons tous dans nos organismes et fait que les cannabinoïdes extraits du cannabis sont en mesure d’activer certains capteurs humains, et donc de provoquer des effets. Plus précisément, ils interagissent tout particulièrement avec notre système nerveux et notre système immunitaire.

Pourtant, ce n’est pas parce que quelqu’un consomme du CBD qu’il va ressentir les exacts mêmes effets que quelqu’un d’autre. La façon dont nous réagissons (effets, intensité, durée) dépend en effet de (très) nombreux facteurs. Voici les plus courants.

Facteurs pouvant nous faire plus ou moins réagir au CBD

  • Patrimoine génétique,
  • Antécédents médicaux,
  • Médicamentation,
  • Fréquence de consommation,
  • Mode de prise,
  • Rapidité de consommation,
  • Quantité consommée,
  • Type de produit,
  • Composition du produit (teneur en cannabinoïdes),
  • Association à d’autres substances (drogues, alcool),
  • Contexte (état d’esprit au moment de la consommation).

Tous ces facteurs ensemble constituent ce que l’on appelle la loi de l’effet. C’est elle qui fait que deux individus qui consomment la même dose de cannabis light vont réagir différemment. Cela peut être pour une raison en apparence évidente : l’un est plus petit, à jeun, prend du CBD pour la première fois, etc. Il peut cependant également s’agir de raisons sous-jacentes et beaucoup plus difficile à déterminer : un état dépressif, la volonté d’impressionner son entourage ou tout simplement une prédisposition génétique à plus ou moins réagir aux cannabinoïdes !

Autant dire qu’il est difficile d’anticiper les effets exacts d’une consommation de cannabis.

Attention, les effets du CBD varient déjà d’un individu adulte à un autre, il va de soi que les effets peuvent être encore plus forts chez les enfants. Il n’est absolument pas conseillé de donner un dérivé du cannabis aux plus jeunes. Les mineurs n’ont d’ailleurs pas le droit de se procurer du cannabis. Faites donc particulièrement attention à bien stocker vos produits hors de leur portée, afin d’éviter qu’ils ne consomment accidentellement du cannabis.

Fleurs, huile, infusion de chanvre : à chaque produit son action

Tous les dérivés du cannabis light n’agissent pas de la même façon
Tous les dérivés du cannabis light n’agissent pas de la même façon

Les facteurs génétiques sont uniques à chacun. Intéressons-nous donc plus particulièrement aux facteurs qu’il est facile à contrôler, à commencer par le type de produit au CBD consommé. Il nous faut alors principalement établir une distinction entre les isolats (cristaux, certaines huiles) et les produits à spectre large ou complet (huiles full ou broad spectrum, résines, fleurs). Les premiers contiennent en effet seulement du CBD, et éventuellement une base neutre comme une huile végétale. Les seconds contiennent en plus des terpènes, des flavonoïdes, mais aussi l’ensemble des autres cannabinoïdes naturellement présents dans la plante.

Le consommateur profite alors de l’effet d’entourage : les effets du CBD sont combinés à ceux des autres composés actifs de la plante, comme le cannabigérol (CBG). C’est notamment le cas de nos huiles de CBD full spectrum (à spectre complet).

C’est aussi le cas avec les infusions de chanvre qui se présentent généralement en mélanges, et ce avec un double intérêt. L’un est gustatif et permet d’adoucir le côté terreux du chanvre pur. L’autre est évidemment directement lié aux effets puisque le consommateur peut alors profiter des propriétés uniques des différentes plantes composant l’infusion. Selon leur nature, elles peuvent détendre, dynamiser, déstresser ou aider à passer une nuit calme.

Différents effets du CBD pour différents types de prise

Fumer, boire ou appliquer du CBD en pommade fait réagir l’organisme différemment
Fumer, boire ou appliquer du CBD en pommade fait réagir l’organisme différemment

Le mode de prise est un autre acteur majeur de la loi de l’effet, et donc de la façon dont nous réagissons tous au cannabis light puisqu’il influence directement le temps nécessaire pour ressentir les effets, ainsi que leur durée. Prenez donc systématiquement en compte la façon dont le cannabis light a été consommé avant d’envisager d’en reprendre.

  • Inhalation (vape ou vaporisation, rappelons que la combustion n’est pas autorisée, même avec un produit légal) : avec l’inhalation, les effets apparaissent rapidement, généralement seulement quelques minutes après la prise et disparaissent dans l’heure suivante.
  • Ingestion: en cas d’ingestion, les effets arrivent plus lentement (en général une heure ou plus après consommation et durent plusieurs heures). Il est donc important d’attendre et ne pas continuer à ingérer un aliment au cannabis si aucun effet immédiat ne se fait ressentir.

Dans tous les cas, la puissance des effets va bien évidemment également dépendre de la quantité consommée. En cas de toute ou si vous ne savez pas comment votre organisme va réagir, commencez donc toujours par le dosage le plus faible recommandé, puis augmentez progressivement la dose jusqu’à parvenir aux effets désirés.

En guise de conclusion

La prochaine fois que quelqu’un vous dit que le CBD agit beaucoup plus sur lui/elle, ou au contraire pas du tout, vous saurez donc pourquoi vous réagissez différemment :

  • Vous n’utilisez pas le même type de dérivé du cannabis,
  • Vous consommez votre CBD différemment,
  • L’un de vous est sous-dosé ou surdosé.

Et si ces trois facteurs sont strictement identiques ? Vos organismes ont tout simplement réagi différemment à la prise de CBD ! Ce sera d’ailleurs, grâce ou à cause de la loi de l’effet, le cas dans l’immense majorité des cas. Alors ne cherchez plus à comparer ou chercher qui a tort ou raison : vous êtes unique, allez-y doucement, ajustez, et trouvez ce qui est bon pour vous et vous seul !

Partagez:

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Nos Produits CBD

Plus d'articles CBD

Sign up to get
20% off your first order
NO, THANKS
Retour haut de page
form1-4-popup.png

Recevez des offres exclusives

Abonnez-vous à notre newsletter

Panier
  • Aucun produit dans le chariot.