Le taux de THC légal dans le CBD pourrait passer de 0,2% à 0,3% en Europe

La nouvelle est tombée le 23 octobre 2020 : le Parlement européen a voté en faveur de l’augmentation du taux de THC légal dans les plants européens de 0,2% à 0,3%. Un soulagement pour les producteurs, les consommateurs et les distributeurs, qui vont tous pouvoir profiter de cette victoire législative. Quels sont les enjeux de cette décision, pourquoi maintenant, et pourquoi est-ce une si bonne nouvelle ? Weedy vous explique !

Nous revenons également sur la législation exacte encadrant le taux de THC et le pourcentage de CBD autorisés dans les produits dérivés du cannabis présents en vente libre sur le marché.

Le Parlement européen s’est prononcé pour le passage du taux légal de THC de 0,2% à 0,3%
Le Parlement européen s’est prononcé pour le passage du taux légal de THC de 0,2% à 0,3%

Taux de THC légal à 0,3% : le Parlement européen vote en sa faveur

C’est une décision historique pour le marché cannabique qui a été votée par Bruxelles le 23 octobre 2020 dans le cadre de la nouvelle PAC, comprenez politique agricole commune. Accouchée dans la douleur, cette réforme devait mettre d’accord une majorité d’eurodéputés sur quoi faire des quelques 387 milliards de budget dédiés sur les sept prochaines années, ce qui ne constitue rien de moins que le premier poste budgétaire de l’Union européenne (UE). Ils ont pour cela voté en faveur (ou non !) de plus d’un millier d’amendements.

Parmi eux, des sujets aussi importants que la protection de la biodiversité et la lutte contre le réchauffement climatique. Parmi eux toujours, la proposition, notamment défendue par l’EIHA (European Industrial Hemp Association), de repousser le taux légal de THC de 0,2% à 0,3%. Bonne nouvelle, il s’agit de l’un des amendements approuvés !

Sur la base de l’ensemble des propositions approuvées, les eurodéputés doivent encore, en collaboration avec la Commission européenne et les États, négocier et prendre une décision finale sur ce qu’il adviendra de chaque nouvelle règle. Elles seront ensuite appliquées à partir de 2023.

Pourquoi ce soudain intérêt de l’Europe pour le cannabis légal ?

L’Union européenne ne sait pas toujours sur quel pied danser avec le cannabis, légal ou non
L’Union européenne ne sait pas toujours sur quel pied danser avec le cannabis, légal ou non

L’Europe a une relation plus qu’ambivalente avec le cannabis, ce n’est pas nouveau. Il faut dire que, même si elle se nomme elle-même « Union », elle est constituée de nations très diverses, et ce sur bien des aspects.

Culturellement, économiquement, géographiquement, démographiquement, comment en effet oser mettre sur le même plan des pays aussi différents que le Portugal, l’Allemagne, la Hongrie ou la France ? On se retrouve ainsi avec, dans un même ensemble, des revendeurs convaincus comme les Pays-Bas, des néo-cultivateurs de cannabis light comme le Portugal, des partisans du développement du cannabis thérapeutique comme l’Allemagne et des producteurs massifs de chanvre industriel qui ne veulent pas entendre parler de légalisation comme la France. Pourtant, malgré leurs disparités locales et convictions propres, tous doivent composer avec un même droit supranational : celui du Parlement européen.

Alors ne nous mentons pas, ce n’est pas parce que ce même Parlement a finalement voté en faveur d’un taux de THC légal à 0,3% plutôt que 0,2% que toutes ses réticences sont tombées. Loin de là. Pourtant, si la réponse n’est pas locale, elle est peut-être bien, au  moins partiellement, internationale. Si on osait, on dirait même géopolitique.

Taux de THC à 0,2% : pourquoi est-ce un problème ?

Imposer un taux de THC aussi bas est un vrai obstacle au développement du marché
Imposer un taux de THC aussi bas est un vrai obstacle au développement du marché

Avec un taux de THC autorisé dans la weed aussi bas que 0,2%, la France et les autres pays européens se tirent une balle dans le pied. Plusieurs raisons sont à mettre en exergue pour illustrer ce propos :

  • Il est extrêmement difficile pour les cannabiculteurs d’assurer une précision parfaite du taux de THC dans une future culture, au risque de devoir la détruire.
  • Ce taux rédhibitoire décourage beaucoup de producteurs de cultiver du chanvre.
  • Le nombre de variétés riches en CBD et avec un taux de THC aussi faible est extrêmement limité, et seule la variété Cannabis America semble à ce jour pouvoir se vanter de ne pas contenir de THC.

Ah, et on allait oublier. Interrogation surprise : quel est le taux de THC autorisé par les deux plus grands concurrents de l’Europe (les États-Unis et la Chine) en matière de chanvre industriel ? Vous l’avez ?

0,3%, dans le mille !

Le passage du taux de THC légal de 0,2% à 0,3% va permettre à l’industrie chanvrière européenne de reprendre quelques couleurs
Le passage du taux de THC légal de 0,2% à 0,3% va permettre à l’industrie chanvrière européenne de reprendre quelques couleurs

Santé, effets planants, addiction : pourquoi autoriser plus de THC ?

Ce n’est un secret pour personne, le THC est addictif et psychotrope. Son effet planant est d’ailleurs sans doute le principal responsable de la diabolisation de longue date de la molécule. Cela explique également que les produits disponibles librement et légalement font la part belle au fort taux de CBD, un cannabinoïde proposant lui aussi des effets notoires sur le corps humain, mais sans addiction et d’ailleurs sans aucun effet secondaire majeur connu.

Se serait-on donc soudainement rendu compte que le THC n’est pas si dangereux que ça ? Pas tout à fait. Certaines de ses propriétés sont au contraire reconnues de longue date, ce qui lui vaut une présence quasi-systématique dans les traitements dits au cannabis thérapeutique, dans les pays qui l’autorisent. Ses moins bons côtés, pour le dire sobrement, font pourtant que de nombreux gouvernements préfèrent ne pas investir dans la recherche ou prendre la responsabilité de potentielles dérives.

Taux de THC à 0,3% au lieu de 0,2% : qu’est-ce que cela change concrètement ?

Nous parlons ici de passer le taux légal de 0,2% (dans la plante, pas le produit final) à 0,3%. Sachant qu’un plant sauvage de marijuana, et de très nombreuses variétés du marché noir, peuvent allègrement dépasser les 20% de THC, il s’agit là de quantités anecdotiques, dont l’impact sur la santé comme les effets ne vont être que minimes. Cette nouvelle législation ne va donc a priori pas impliquer plus de risques sur la santé ou la sécurité. Cela ne devrait pas non plus avoir d’impact notable à prévoir du côté des productions du marché noir.

Au contraire, l’hybridation et la stabilisation de nouvelles souches de cannabis sont des processus longs et coûteux, tant en temps qu’en argent. La tolérance d’un pourcentage de CBD à 0,3% dans les souches européennes laisse donc plus de marge aux producteurs locaux. Cela devrait donc à la fois encourager le développement de la culture de cannabis légal sur sol européen, mais également favoriser la création et donc, à plus long terme, la commercialisation de nouvelles souches de cannabis légales.

Une bonne nouvelle pour tous

À la vue des éclairages apportés ici, cette nouvelle devrait donc être bien accueillie de toutes parts :

  • Par les consommateurs espérant une plus grande variété de produits dérivés du cannabis, mais aussi une meilleure qualité et, potentiellement, un meilleur prix.
  • Par les producteurs européens, prenant moins de risques financiers en travaillant au développement et à la culture de variétés de cannabis affichant un fort pourcentage de CBD.
  • Par les gouvernements, qui stimulent ainsi les économies locales plutôt que, dans le meilleur des cas, l’import.

La législation exacte autour des taux de CBD et taux de THC

taux legal de CBD et de thc
Entre enjeux économiques et santé publique, le cœur de la justice balance

La législation européenne est stricte et encadre l’utilisation, la production et la vente de chanvre qu’il soit CBD ou THC. Le chanvre THC, ou cannabis récréatif, est totalement interdit à la vente et à la consommation. Tous les produits contenant du THC sont ainsi interdits. Cette loi comporte aussi une dérogation relative aux produits dépourvus de propriétés stupéfiantes. Elle concerne l’utilisation du chanvre dans l’industrie qu’elle soit textile, automobile, agro-alimentaire, cosmétique etc. Une liste des variétés autorisées a donc été dressée par les autorités sanitaires. Les graines et les fibres de ces variétés sont les seules parties qui peuvent être utilisées comme matière première.

La teneur en THC est ainsi soumise à des contrôles stricts concernant les graines et les fibres utilisées. Le taux de THC maximum de 0,2% ou 0,3% n’est donc pas la teneur maximale autorisée dans le produit final comme on pourrait le croire, mais dans le plant d’origine.

Pour résumer, le chanvre CBD est autorisé si et seulement si :

  • La plante utilisée fait partie de la liste dressée par les autorités sanitaires.
  • Seules les graines et les fibres sont utilisées.
  • Les graines et les fibres utilisées ne contiennent pas plus de 0,2% de THC maximum (0,3% espérés en 2023).
  • Le produit fini ne contient pas de THC.

Le pourcentage de CBD n’est par contre pas limité.

À partir de quel taux de THC une prise de cannabis peut-elle être détectée ?

Consommer du cannabis, même avec un taux de THC aussi minime que 0,2% ou 0,3% peut suffire à rendre un test positif ! C’est d’ailleurs bien pour cela que la loi implique de ne consommer que les produits dérivés sans THC, même si le plant d’origine en contenait une quantité infime. Cela explique également pourquoi les fleurs de CBD, bien qu’en vente libre, ne sont pas destinées à être fumées.

Concrètement, une prise de cannabis contenant un taux de THC légal n’entraînerait pas d’effets psychotropes. Le THC est cependant une molécule qui reste relativement longtemps dans l’organisme (quelques heures à plusieurs jours en fonction de la quantité consommée). C’est vrai en cas de consommation directe, mais également en cas de cannabisme passif (proximité avec des fumeurs par exemple) qui peut entraîner le passage d’une certaine quantité de THC dans le système sanguin. En cas de doute, il existe des autotests permettant de contrôler si notre organisme contient du THC.

Conséquence directe de cette sensibilité des tests et de la persistance du taux de THC dans l’organisme, il est particulièrement important de commander vos dérivés sur une boutique de confiance, vous permettant de connaître la composition exacte des produits et de consulter les certificats issus de tests de contrôle établis par des laboratoires tiers. C’est le cas de la boutique Weedy, qui met un point d’honneur à fournir à ses clients des produits dérivés du cannabis de qualité, 100% légaux et aussi sains que possible pour l’organisme.

Des pourcentages de CBD artificiellement augmentés ?

taux cbd augmenté
Il est parfois difficile de tracer l’origine des cannabinoïdes de certains produits

Les molécules de CBD et les molécules de THC sont naturellement présentes dans les plants de chanvre en plus ou moins grosse quantité. Concrètement, il faut garder à l’esprit que les taux de CBD et de THC sont liés : quand un est présent en grande quantité, l’autre est présent en quantité plus infime. Biologiquement, le ratio 1/30 est avancé par les scientifiques : si une plante contient 1% de THC, elle contient 30% de CBD. En sachant cela, si la plante contient moins de 0,2% de THC maximum comme le stipule la loi, elle contient au maximum 6% de cannabidiol.

Or, l’industrie du CBD propose différents types de produits mais aussi divers pourcentage de CBD dans ces produits. Certaines boutiques en ligne annoncent même des produits contenant jusqu’à 20% de teneurs en CBD. Comment cela est-il possible ? Mensonge ou réalité ?

Pourquoi préférer les produits sans taux de CBD gonflés ?

cannabis cbd
L’un des principaux arguments en faveur du CBD est qu’il s’agit d’un produit naturel

Certaines boutiques mentent éhontément à leurs clients en affichant des teneurs de CBD bien plus hauts que la réalité. D’autres en revanche utilisent une technique discutable : l’ajout artificiel de CBD. Ainsi, pour augmenter le pourcentage de CBD, de la poudre de cannabidiol est mélangée à de l’éthanol et est pulvérisée directement sur les fleurs de chanvre. C’est une pratique contestable et qui pourrait poser problème à terme car rien n’indique que l’ajout d’éthanol est 100% sans danger pour la santé des consommateurs. Certains producteurs avancent pourtant le fait que l’éthanol s’évapore et n’est pas présent dans le produit final mais alors le CBD ajouté est-il lui bien présent ?

Un récent scandale a agité la sphère du CBD, opposant Super Green Shop (Belgique) à tous ces vendeurs qui pratiquent l’augmentation artificielle de pourcentage de CBD.

« Alors, ne vous faites pas enfumer par ce genre de nouveaux commerçants malhonnêtes pour qui la vente est plus importante que le conseil et l’information. Exigez de voir les tests de laboratoire. Soit on ne vous les montrera pas, parce que les taux annoncés sont différents. Soit on vous montrera un test dont le résultat a été modifié artificiellement en pulvérisant des cristaux de weed CBD pour en augmenter les taux ».

Des tests minimisent également les taux de THC dans la weed, ce qui est complètement interdit et vous fait glisser (involontairement !) en tant que consommateur dans l’illégalité.

Taux de CBD maximal, pourcentage de CBD minimal : les garanties Weedy

Notre boutique Weedy.fr s’engage à ne vous proposer que des produits 100% naturels, 100% légaux et sans risque pour votre santé. En revanche, d’autres boutiques ne vous garantissent pas cela et si votre bouche, votre langue ou vos lèvres vous piquent après consommation, vous pourrez avoir un doute quant à l’ajout artificiel de cannabidiol. Cet ajout dénature le produit et le fait baisser en qualité. Ne faites pas l’erreur deux fois et tournez-vous vers des produits garantis sans ajout de CBD artificiel. Le taux de THC est quant à lui toujours clairement affiché et les tests disponibles librement.

Partagez:

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Nos Produits CBD

Plus d'articles CBD

Retour haut de page
form1-4-popup.png

Recevez des offres exclusives

Abonnez-vous à notre newsletter

Panier
  • Aucun produit dans le chariot.