Panier Article supprimé. annuler
  • Aucun produit dans le chariot.
Terpènes dans une tête de cannabis light

Terpènes : comment influencent-ils notre expérience du CBD ?

Terpènes. Voilà un terme qu’on lit à tort et à travers dès qu’il est question de cannabis et, plus précisément, de variétés riches en CBD. Ils auraient, a priori, à voir avec le goût et les arômes associés à une variété particulière. Très bien, mais qu’est-ce qu’un terpène, quels sont les principaux terpènes et leurs goûts et, surtout, en quoi influencent-ils notre expérience du cannabidiol ?

Terpènes dans une tête de cannabis light
Terpènes dans une tête de cannabis light

Qu’est-ce qu’un terpène ? Définition

Un terpène (de l’allemand terpen, issu de « térébenthine ») est un composé organique produit par de nombreuses plantes, dont le cannabis, mais aussi et surtout les conifères. Composants essentiels de la résine et de l’essence de térébenthine, les terpènes sont surtout connus du grand public pour leurs propriétés odorantes, participant largement à l’odeur et au goût des espèces végétales qui les produisent.

Pourtant et nous allons l’évoquer plus en détails, ils sont loin de n’être que des arômes !

Principaux terpènes du cannabis light

Les terpènes ne sont pas présents que dans le cannabis (ici terpènes dans des trichomes d'aloe vera)
Les terpènes ne sont pas présents que dans le cannabis (ici terpènes dans des trichomes d’aloe vera)

Bien qu’appartenant à une seule et même classe d’hydrocarbures, les terpènes proposent pourtant des caractéristiques très variées. Retour sur les principaux terpènes du cannabis light, et leur influence sur leurs arômes.

Myrcène : le goût terreux typique du cannabis light

Le myrcène est incontestablement le terpène le plus connu, du moins par son odeur, lorsqu’il s’agit de cannabis. Vous aurez sans doute entendu (ou remarqué) que le cannabis riche en CBD s’accompagne quasi systématiquement d’arômes terreux. Ne cherchez plus le coupable, il s’agit du myrcène. Également présent dans des fruits et herbes aussi variés que la mangue, le laurier, la sauge ou le cumin, il aurait notamment des propriétés antiinflammatoires.

Vous pouvez par exemple retrouver cette odeur marquée mais néanmoins agréable de terre dans la plupart des variétés de cannabis CBD, comme notre Purple Kush greenhouse et notre Harlequin indoor qui répand, il n’y a pas de hasard, des notes originales de mangue.

Caryophyllène : la force des épices

Le caryophyllène ou, sous sa forme complète, béta-caryophyllène, est un terpène aux arômes épicés et poivrés. Il n’est dès lors pas surprenant d’apprendre qu’il est largement présent dans le poivre noir, le clou de girofle, la cannelle ou encore le romarin. Il serait en plus utile comme analgésique local et antiinflammatoire.

Avec le myrcène, le caryophyllène est l’un des deux terpènes les plus présents dans le chanvre. Ensemble, ils donnent ce caractère à la fois terreux et épicé si particulier du cannabis light. C’est ainsi leur association qui crée l’équilibre qui a rendu culte certaines variétés. C’est le cas par exemple de la Super Silver Haze CBD, qui doit ses arômes de skunk, d’épices et d’agrumes à une évidente association de myrcène et de caryophyllène, renforcés d’un soupçon de limonène.

Limonène : l’acidité des agrumes

Comme son nom l’indique, le limonène provoque un goût marqué de citron ou, plus largement, d’agrumes. C’est donc lui qui amène cette agréable pointe d’acidité à des variétés comme la Futura 75 et la plupart des variétés Diesel. Également présent dans la menthe ou le genévrier, le limonène est largement utilisé dans les parfums et cosmétiques, mais aurait également des propriétés sédatives et antibiotiques.

Pinène : résine et forêt de pin

Le pinène est partout dans la nature : conifères, sauge, romarin, menthe, lavande, gingembre… Il se fait un peu plus discret parmi les variétés de cannabis CBD, mais possède des arômes si caractéristiques de résine et de pin qu’il serait impossible de ne pas le citer. Vous le reconnaitrez rapidement en présence de Remedy CBD ou de Purple Kush. Il serait en plus antiinflammatoire et permettrait de soulager les bronches.

Humulène : l’amertume fruitée du houblon

Voilà un terpène que tous les amateurs de bière artisanale connaissent bien, puisqu’il a le goût du houblon d’où il a dans un premier temps été isolé ! On le retrouve également dans la sauge, le poivre noir ou le ginseng qui profitent, au même titre que le chanvre, de ses propriétés antiinflammatoires et anti-tumorales.

Ocimène, terpinolène, linalol, bisabodol et les autres

La liste des terpènes présents dans la nature est longue et tous ont des propriétés et des arômes très distincts. Il en va de même pour le cannabis légal, qui propose une grande diversité de variétés, toutes remarquables par leurs effets et/ou arômes. Citons parmi les autres terpènes l’ocimène, très végétal, le terpinolène (entre fines herbes et agrumes), le linalol (rappelant la lavande) ou le bisadol, très floral et par ailleurs présent dans la camomille.  

Terpènes et cannabinoïdes : pas qu’une histoire de goût

Les terpènes participent à l'odeur et au goût… mais pas que !
Les terpènes participent à l’odeur et au goût… mais pas que !

Les terpènes ne commencent à se faire connaître du grand public que depuis la fin des années 2010. Pourtant, ils sont connus de la communauté scientifique depuis beaucoup plus longtemps. Leur interaction avec les cannabinoïdes est également observée depuis de nombreuses années, et pas seulement pour séduire les amateurs de cannabis de leurs saveurs fruitées ou épicées, mais également pour leurs effets.

Un autre terme revient souvent lorsque l’on les vertus du cannabis light : l’effet d’entourage. Il semble en effet que le potentiel des terpènes s’étende bien au-delà du goût et de l’odeur donnés à la matière végétale, en participant également pleinement aux effets provoqués. Ainsi, en s’associant aux différents cannabinoïdes, les terpènes pourraient non seulement provoquer des effets uniques, mais également renforcer ceux des cannabinoïdes. Dans le cas du CBD, il n’est donc pas impossible que son association à des terpènes produise une certaine synergie, par exemple pour faire face à certaines douleurs ou situations stressantes. C’est en tout cas une hypothèse évoquée par une étude publiée en 2011 par le British Journal of Pharmacology.

Si cette hypothèse est vérifiée, et elle a toutes les raisons de l’être, elle joue en faveur de produits dérivés du cannabis légal aussi peu transformés que possible. Les huiles de CBD à spectre large ou complet sont donc à préférer aux isolats pour des effets renforcés. Fleurs de CBD, infusions de chanvre et autres résines sont quant à elles directement prélevées sur les plants et contiennent par conséquent l’ensemble des cannabinoïdes et terpènes naturellement présents.

Panier Article supprimé. annuler
  • Aucun produit dans le chariot.