Vin au CBD (Cannabidiol), c’est quoi ?

Après les huiles de CBD, les infusions CBD et les cosmétiques CBD sont venus les bonbons et autres recettes de cuisine au CBD. Depuis début 2020, c’est sur les étiquettes de bouteilles de vin que les feuilles de cannabis légal s’illustrent. On l’appelle communément vin au CBD ou vin au cannabis, mais quelle est donc réellement cette boisson encore mystérieuse ?

Quel goût a ce vin aromatisé au chanvre et/ou aux cannabinoïdes ? Permet-il de profiter des effets apaisants du CBD ? Est-il abordable ? Toutes les réponses à ces questions et à quelques autres dans ce guide de présentation du vin au cannabis.

Qu’est-ce que le vin au CBD ?

définition vin au cbd

Définir le vin au CBD n’est pas aussi simple qu’il n’y paraît

A-t-on réellement besoin d’une définition pour comprendre un terme en apparence aussi évident que « vin au cannabidiol » ? Contre toute attente oui puisque, ce que l’on appelle communément vin au cannabis depuis sa première apparition au début des années 2020 ne peut tout simplement pas être légalement qualifié de vin en France ! Explications.

Ce qui est un vin et ce qui ne l’est pas

La France est tatillonne sur les appellations de ses produits et de ses terroirs. Surtout lorsque cela touche à un sujet aussi sensible que la gastronomie et le vin, qui font notre renommée à travers le monde. Ainsi, ne peut être qualifié de vin qu’un « produit exclusif de la fermentation du raisin frais ou du jus de raisin frais » (loi Griffe d’août 1889). S’il y a autre chose dedans, ce n’est par conséquent plus du vin. Si dans le langage courant nous parlons de vin au cannabis, légalement il ne s’agit donc, au mieux, que de vin aromatisé au cannabis, au chanvre ou aux cannabinoïdes. Car, avouons-le d’entrée de jeu, l’objectif à peine caché de ce produit est bien de profiter de l’effet de hype du cannabidiol (CBD).

Les références de vins au CBD du marché

vin cannabis rouge blanc rosé min

Le vin au CBD existe désormais dans toutes les couleurs

De nouvelles références de vins au CBD arrivent lentement sur le marché. Voici les plus connues.

  • Winabis: premier vin au cannabis qui a fait du bruit sur le marché, le Winabis est espagnol. Lancé en 2020 sur la base d’un Sauvignon blanc, il tire à 0,2% de CBD (une quantité relativement faible) et 9,5° d’alcool. Nous en parlons un peu plus bas.
  • Burdi W.: pour Burdigala weed, en référence au Burdigala wine, Burdigala étant le nom antique de Bordeaux. Le Burdi W. est le premier vin au cannabis français, décliné en rouge et en rosé, basé sur un assemblage de vin monocépage Petit Verdot (cépage pyrénéen) et de 250 milligrammes de CBD (par bouteille ou par litre, le site reste vague à ce sujet).
  • CannaWine : un vin rouge à boire frais, espagnol lui aussi. Le CannaWine joue l’association des variétés Grenache et Carignan N (50/50) avec des terpènes et cannabinoïdes de chanvre.

Quel goût a le vin aromatisé au CBD ?

goût vin au cannabis min

L’identité d’un vin repose sur un savoir-faire, un cépage et un terroir, avec ou sans ajout de CBD

Le vin aromatisé au chanvre et aux cannabinoïdes a avant tout le goût du vin avec, selon les produits, une évocation plus ou moins discrète du chanvre. Comme toujours, les arômes dépendent donc avant tout du cépage, du terroir et du vigneron. Ainsi, le Winnabis propose un goût assez typique de verdejo, fruité et avec une légère sucrosité. Le Burdi W. évoque davantage les fruits rouges (cerise noire, cassis), avec des notes poivrées héritées des terpènes utilisés. Comme lui, le CannaWine rappelle les fruits rouges et noirs. Des notes épicées et herbacées ponctuent le tout, pour la petite dose d’originalité due à sa composition.

En bref, à chaque vin (et millésime) ses saveurs propres !

Prix du vin au CBD

Il est possible de se procurer une bouteille de vin aromatisé au CBD pour :

  • Environ 17€ la bouteille pour le Winabis (avec frais de port élevés pour la France, autour de 18€).
  • Environ 16€ la bouteille (50 cL) pour le CannaWine.
  • Environ 35 € la bouteille pour le Burdi W.

Une bouteille de vin au CBD coûte donc plus cher qu’une bouteille de qualité équivalente classique. La faute à un procédé de fabrication plus technique, mais aussi à la curiosité du marché, aidant à justifier une certaine hausse des prix. Preuve de l’excitation autour du produit, le financement participatif organisé pour le lancement du Burdi W. a récolté 73.700 € sur les… 3.500 € espérés. Du fois 20, rien que ça !

Qu’est-ce que le Winabis ?

À première vue, une bouteille de Winabis ressemble à toutes les autres bouteilles de vin. À ceci près que le liquide qu’elle contient est… vert. Alors oui, il existe des vins verts, comme le célèbre vinho verde portugais. Pourtant, celui-ci a une couleur un peu plus soutenue qu’à l’accoutumée. D’ailleurs, à regarder l’étiquette d’un peu plus près, on aperçoit la silhouette d’une demi feuille de cannabis stylisée et les mystérieuses inscriptions 4:20 et double taste (comprenez « double goût »). Amateurs de cannabis légal que nous sommes, notre curiosité est piquée au vif. Alors, qu’est-ce que le Winabis, quel est son goût et quels effets en attendre ? C’est notre sujet du jour.

vin au cannabis min

Qu’est-ce donc que le Winabis, ce mystérieux vin au cannabis ?

Winabis, c’est tout simplement la contraction de wine (vin) et de cannabis. Littéralement, il s’agit donc de vin au CBD. Sauf que le vin, nous le savons tous, est issu de la fermentation du raisin, pas du cannabis. Pionnière en la matière qu’elle est, la France refuse même d’appeler vin une boisson qui ne répond pas strictement à sa définition. La loi Griffe du 14 août 1889 explique ainsi que le vin est le :

« produit exclusif de la fermentation du raisin frais ou du jus de raisin frais ».

Techniquement, le Winabis est donc un vin aromatisé au cannabis CBD.

Qui est à l’origine du Winabis ?

winabis santa margarita min

Santa Margarita, la société commercialisant le Winabis n’en est pas à son coup d’essai concernant les vins à la couleur (et au goût) inhabituelle

Le Winabis est un produit exclusif de la société espagnole Santa Margarita. Ce vin vert n’est d’ailleurs pas sa première trouvaille originale puisqu’en 2015 elle avait déjà commercialisé un vin bleu. À l’époque, pas question de cannabis, mais un traitement de coloration complexe, obtenu en utilisant les anthocyanes, des pigments naturellement présents dans la peau du raisin. Ces mêmes pigments sont par exemple responsables de la couleur de la weed purple. Rien n’est hasard, tout est destinée !

L’entreprise Santa Margarita est jusqu’à présent restée silencieuse quant à la composition exacte de son Winabis. Nous savons donc que la base est un Sauvignon Blanc à 9,5° infusé au cannabidiol (moins de 0,2% dans le produit fini).

Un produit, deux goûts (vin + chanvre)

arômes cannabis dans du vin min

Le Winabis promet de retrouver tous les arômes du vin et du cannabis dans une même boisson alcoolisée

Selon la société qui produit le Winabis toujours, ce vin aromatisé est infusé au CBD. En utilisant un isolat, Santa Margarita s’assure ainsi de n’utiliser que du cannabidiol et assure ainsi un produit sans traces de THC et, par conséquent, 100% légal. Au nez, on sent clairement les arômes de chanvre promis, avec ce petit côté âcre typique mais pas désagréable. En bouche, c’est pourtant le vin qui prend le dessus, avec un goût assez typique de verdejo, un cépage blanc du nord-ouest de l’Espagne. Le tout est fruité, presque sucré.

Quels effets attendre du vin au cannabidiol ?

Lorsque l’on achète un produit contenant un ingrédient spécifique, on pourrait être amené à penser qu’il s’agit là d’un bon moyen de profiter de ses avantages. Surtout lorsqu’il s’agit de CBD, réputé pour ses propriétés apaisantes ou anti-inflammatoires, entre autres. Le Winabis risque sur ce point de décevoir puisqu’avec ses moins de 0,2% de CBD et 9,5° d’alcool, le premier effet qui risque de se manifester est sans aucun doute l’ivresse. Ainsi, consommer du Winabis pour son goût est une option, mais pour les effets du CBD, c’est très certainement une mauvaise idée. D’autres produits beaucoup plus efficaces existent pour cela, à commencer par nos huiles de CBD, e-liquides ou infusions de chanvre.

Coup marketing ou vrai intérêt pour le consommateur ?

Présenté au salon ProWein de Düsseldorf en 2019, le Winabis a bénéficié d’un lancement plutôt convaincant, en permettant à Santa Margarita d’écouler les premières 60.000 bouteilles dans un délai relativement court. Le choix du salon du nord de l’Allemagne n’est d’ailleurs pas anodin puisque les allemands, les néerlandais et les danois sont pour l’instant les plus friands de la boisson. Dans toute l’Europe, les articles de presse et de blog se sont depuis multipliés, montrant l’intérêt, au moins suscité par la curiosité, des européens pour le Winabis.

Le coup marketing est donc assuré, mais est-ce réellement un produit intéressant pour le consommateur ? Il faudra attendre et prendre du recul pour avancer une réponse claire à la question. Ce qui semble pourtant être une évidence est que le Winabis ne permet pas de réellement profiter des effets du CBD. Il est par contre coloré, fun et juste sulfureux ce qu’il faut pour attirer l’attention sur lui. Il risque donc potentiellement d’attiser la curiosité des plus jeunes et de personnes ne consommant habituellement pas ou peu de vin, à la recherche d’un goût différent.

À voir si cela sera une introduction au vin classique pour certains…

Où se procurer du Winabis ?

Pour l’instant, le Winabis est essentiellement commercialisé sur Internet, surtout en France où le niveau d’engouement du nord de l’Europe ne semble pas encore avoir été atteint. La marque indique être à la recherche d’un producteur français, avec l’espoir de pénétrer le marché le plus emblématique au monde pour le secteur viticole. Avec un prix de départ de 16€95 la bouteille et des frais de port qui s’élèvent à 18€ par commande sur le site officiel, il faudra cependant être bien curieux pour goûter le Winabis. Pour 35€, il est en effet possible de se procurer des crus très intéressants, figurant parmi les Grands Vins de France… ou des fleurs de CBD de grande qualité.

L’avenir nous dira si la curiosité des consommateurs aura eu raison du succès du Winabis !

Pour 35€, il est en effet possible de se procurer des crus très intéressants figurant parmi les Grands Vins de France, des

Début 2021, la France a en effet franchi le pas en créant le premier vin français au CBD.

Un vin au CBD français

Cocorico, c’est un Bordeaux !

Ce qui devait arriver arriva : après que le Winabis a fait des émules, certains vignerons français se sont sentis piqués au vif. Après tout, si vin au cannabidiol il doit y avoir, autant qu’il soit fait dans les règles de l’art, par les maîtres en la question. C’est en tout cas ce que s’est dit Raphaël De Pablo, un bordelais innovant qui a fait ses classes au Canada et s’est associé à son retour à un ami d’enfance (œnologue tout de même) pour réaliser ce projet fou. Son petit nom ? Le Burdi W., décliné en rouge et en rosé. Réponse parfaite au Winabis qui, lui, avait été lancé exclusivement en blanc.

Les puristes du Bordeaux à la française risquent cependant de tiquer un peu puisque, si les raisins et le chanvre sont bien français, le CBD est quant à lui extrait en Allemagne, pour des raisons légales. Le chanvre bio est donc cultivé en Gironde sur une parcelle appartenant à De Pablo, puis envoyé dans un laboratoire allemand qui se charge d’en extraire le cannabidiol.

Une fois tous les ingrédients à disposition, le vin aromatisé au CBD français est assemblé. On se retrouve au final avec un vin monocépage 100% Petit Verdot, agrémenté de 250 milligrammes de CBD. Ce vin au CBD repose donc sur la base d’un cépage historique en Médoc offrant des arômes de fruits rouges (cerise noire et cassis pour être précis). L’ajout de CBD est quant à lui censé amener des notes poivrées grâce à la sélection de terpènes bien particuliers.

Alors, pur marketing ou pas ? L’avenir nous dira si la curiosité des consommateurs aura eu raison du succès du vin au CBD !

Avertissement : le Winabis, comme n’importe quel alcool est un produit dont l’abus est dangereux pour la santé. Cet article n’a en aucun cas pour vocation d’encourager sa consommation. Si vous souhaitez le découvrir, consommez-le avec modération !

Pour conclure : le vin au CBD, quel intérêt ?

Le journal Libération, dans un article de mars 2021, n’y était pas allé par quatre chemins en titrant un cinglant « le vin au CBD, c’est bidon ? ». Ne nous mentons pas, même en tant qu’experts du cannabis légal, la question nous a traversé l’esprit. La raison à cela est simple : le CBD, comme l’ensemble des cannabinoïdes, est liposoluble. Comprenez : il se dissout dans le gras, mais très mal dans l’eau. Du CBD dans du jus de raisin, même fermenté, sur le papier, ça ne fait pas grand effet. Pire, il risque de surnager pour un visuel pas forcément ragoûtant. C’est d’ailleurs le même problème que rencontrent les brasseurs de bière au chanvre.

Pourtant, lorsque l’on s’approche d’un peu plus près des différentes références de vin au cannabidiol du marché, on se retrouve face à un produit homogène, en tout point semblable à l’œil et au nez à un vin classique. Le goût n’est pas non plus inintéressant. Pour ce qui est des effets, cependant, il ne faut pas espérer apaiser ses douleurs et profiter de l’effet apaisant du CBD en buvant l’apéro. La détente peut certes pointer le bout de son nez, mais ce ne sera pas forcément grâce au CBD…

Autre limite, le vin au CBD pourrait inciter à consommer de l’alcool les traditionnels consommateurs de CBD, ainsi qu’une jeunesse à la recherche de nouvelles expériences. Le tout en banalisant la consommation de CBD. Résultat des courses, l’intérêt est aussi limité pour les gourmets que pour les consommateurs de CBD. Séparer les deux reste donc plus avantageux sur bien des points, à commencer par les effets ressentis.

Alors, vous reprendrez bien quelques gouttes d’huile de CBD ?

Partagez: