Substitut de tabac : 3 alternatives pour le remplacer dans un joint

L’un est légal, l’autre pas. Pourtant, lorsque l’on établit la liste des dangers qu’ils représentent, le tabac ne semble pas vraiment meilleur que le cannabis. Tous deux, consommés en combustion (fumée), produisent des toxines cancérogènes et présentent un risque d’addiction.

Difficile de réellement les défendre, néanmoins, une chose est sure : fumer du cannabis mélangé au tabac est pire que de le consommer seul. Pour éviter les effets combinés lorsque l’on ne souhaite pas arrêter de fumer du cannabis, une solution s’impose : trouver un substitut au tabac !

Voici comment remplacer le tabac dans un joint.

effets négatifs tabac min

Le tabac contient de la nicotine, une substance entraînant accoutumance et dépendance physique

Avertissement : en France ainsi que dans de nombreux autres pays, fumer du cannabis est illégal. Cet article n’est en aucun cas une incitation à se mettre dans l’illégalité, mais propose simplement des alternatives au tabac. À vous de vous assurer que vous vous trouvez dans un pays dans lequel la législation autorise la consommation de cannabis.

3 options pour remplacer le tabac dans un joint

Un joint classique est généralement constitué d’un mélange de fleurs de cannabis émiettées ou de résine et de tabac à rouler. La combinaison n’est pourtant pas forcément heureuse. Pour limiter les risques, arrêter plus facilement la cigarette ou ne pas avoir envie de replonger à cause d’un joint, il faut donc arriver à se passer de tabac. C’est possible, et n’implique pas forcément de ne plus fumer que des purs !

1. Remplacer le tabac par une autre plante

rouler un joint sans tabac min

Il est possible de rouler un joint sans tabac, en utilisant du cannabis pur ou d’autres plantes séchées

Le plus simple pour fumer un joint sans tabac est bien sûr de n’utiliser que de l’herbe pure. Pour autant, il s’agit d’une solution assez radicale, d’autant que la concentration en cannabinoïdes du cannabis n’est pas toujours facile ni possible à connaître.

Pour éviter de se retrouver plus stone que Charden, il est alors possible de mélanger son herbe avec d’autres plantes séchées. Plusieurs options s’offrent à vous, avec leurs avantages et inconvénients :

  • Sauge: substitut le plus courant au tabac dans un joint, elle est assez forte et produit une fumée épaisse.
  • Camomille: douce et fruitée, elle brûle bien et est réputée pour ses (légers) effets calmants.
  • Cataire: de l’herbe à chat dans un joint ? Pourquoi pas puisque la cataire est parfaitement comestible et très aromatique avec ses notes marquées de menthe.
  • Houblon: cousin du cannabis (on prétend parfois que le houblon contient du cannabidiol), il est plus âcre et amer, mais riche en terpènes. À réserver aux amateurs de goûts affirmés !
  • Passiflore: réputée pour assoupir, la passiflore est à privilégier en fin de journée et à éviter lorsque vous devez prendre le volant (fumer du cannabis et conduire ne font de toute façon jamais bon ménage).
  • Lotus: blanc, il apporte des notes musquées. Bleu, il est à réserver à celles et ceux qui aiment l’amertume.

Avertissement : toutes ces plantes sont légales, elles n’en ont pas moins des effets plus ou moins prononcés. Assurez-vous de vous renseigner sur les substituts de tabac que vous utilisez et allez-y doucement sur le dosage lorsque vous ne connaissez pas un produit. Attention également aux plantes toxiques !

2. Utiliser un vaporisateur pour herbe sèche

Un vaporisateur pour matières végétales (comme le Pax 3 par exemple) permet de fumer un joint sans tabac, facilement et discrètement. La plupart des vaporisateurs modernes permettent de maîtriser la température de chauffe par simple pression et sont même pilotables à distance via smartphone. En chauffant moins, les vaporisateurs évitent la combustion de l’herbe, évitant au passage la libération de goudron et de monoxyde de carbone. Grâce au volume restreint du réservoir, vous fumez la quantité que vous souhaitez, sans perte de matière et sans avoir besoin de tabac.

3. Passer à la cigarette électronique

cigarette électronique sans combustion ni tabac min

La cigarette électronique évite la combustion et réduit donc les risques pour le consommateur

Enfin, il est possible de troquer sa bonne vieille herbe ou résine contre un e-liquide aux arômes de son choix. Le plus logique est alors de se tourner vers les liquides pour cigarettes électroniques au CBD. Le cannabidiol possède en effet tous les avantages de la marijuana, la légalité en plus ! Vous retrouverez sans problème la gestuelle du fumeur, le goût des variétés de cannabis cultes et les effets apaisants du CBD.

L’idée de trouver un substitut au tabac implique dans ce cas bien évidemment d’éviter les e-liquides contenant de la nicotine !

Vous souhaitez découvrir la cigarette électronique à moindre coût ? Notre kit de vape CBD est un moyen hyper simple d’y parvenir. Vous pourrez profiter de cinq parfums au choix, disponibles en cartouches CBD individuelles (Amnesia, Banana Kush, Strawberry Haze, Super Lemon Haze, Super Skunk).

Comment fumer un joint sans tabac ?

Fumer un joint avec ou sans tabac ne comporte pas de différence notoire sur le plan technique. Selon le mélange utilisé, il peut néanmoins être nécessaire d’émietter votre herbe plus ou moins finement et de plus ou moins tasser le joint. La cataire, par exemple, se consume vite.

Il faut bien la moudre et la tasser pour éviter de voir le cannabis tomber en bout de cône sans brûler.

Substituts plus sains au tabac et au cannabis

Tous les substituts au tabac évoqués ici impliquent de chauffer la matière. Certes, éviter la combustion est un premier pas vers un mode de consommation plus sain. Certaines toxines sont néanmoins toujours libérées. Pour profiter des effets du cannabis tout en restant dans la légalité et en prenant soin de votre santé, le cannabidiol s’impose comme une alternative idéale.

Non-psychoactif, non addictif et réputé pour ses effets calmants et antidouleurs, il peut même faciliter le sevrage à la nicotine et au THC et donc aider à arrêter de fumer.

Les huiles CBD, infusions de chanvre et autres produits bien-être au CBD sont certainement la première piste à suivre. Si cela ne suffit pas, il est toujours possible d’utiliser en parallèle des substituts nicotiniques (chewing-gum, patch).

Partagez:

Panier
  • Aucun produit dans le chariot.