Les effets thérapeutiques du CBD (cannabidiol)

Reconnu pour ses nombreuses propriétés agissant positivement sur notre corps, le cannabidiol est consommable légalement dès lors qu’il ne contient que moins de 0,2 % de THC. Ses effets thérapeutiques attirent de plus en plus de consommateurs, d’autant plus que le CBD n’a pas d’effet psychoactif et ne rend pas dépendant. En France, même si la culture du cannabis et sa consommation en général est interdite, aucune loi n’interdit la consommation de CBD.

composant-cbd-min

Qu’est-ce que le CBD ?

Le cannabidiol, aussi appelé CBD, est une substance chimique naturelle issue de la fleur du cannabis. Le CBD est le cannabinoïde le plus présent dans la plante, après le tétrahydrocannabinol  (THC).

Bien que fortement lié au THC, il est connu pour ne pas reproduire les effets non désirés de celui-ci, comme l’angoisse ou l’addiction. Même s’il n’est pas illégal d’en consommer, la vente de produits contenant du CBD reste néanmoins très encadrée. Ainsi, seule une variété de chanvre est autorisée, et seulement certaines parties de la plante sont utilisables. Et surtout, la teneur en THC doit obligatoirement être inférieure à 0,2 %, pour ne pas tomber dans l’illégalité. On retrouve le cannabidiol commercialisé sous différentes formes, selon les législations en vigueur dans les pays où il est consommé. Très recherché pour les effets qu’il apporte, on peut s’en procurer en tant qu’extrait, dans des infusions, des crèmes, des liquides à destination des cigarettes électroniques ou encore dans de la nourriture.

Il faut savoir que le chanvre n’est pas cultivé que pour ses propriétés sur le corps humain. Il est également largement utilisé dans les industries, telles que l’automobile, le textile, le bâtiment ou encore la cosmétique.

Les effets thérapeutiques du CBD

Les propriétés thérapeutiques du CBD sont reconnues par les scientifiques et les médecins du monde entier. Il s’agit d’une substance sûre et non-addictive, qui se démarque donc du THC. Le CBD et le THC ont tous deux des propriétés thérapeutiques importantes. Mais contrairement au THC, le CBD ne donne pas l’impression d’être dans un état psychique et physique second. Cela est dû au fait que les deux composants agissent de façons différentes sur les récepteurs de notre corps. Il serait même capable d’atténuer les effets psychoactifs du THC, en fonction des quantités utilisées.

Soulager les douleurs chroniques

L’action du CBD sur le corps permet de soulager certaines douleurs, voire même d’aider à atténuer sur la durée les maladies chroniques comme la fibromyalgie ou l’arthrose, dont on sait de cette dernière qu’elle touche plusieurs millions de Français.

Le cannabidiol peut également limiter l’inflammation du cerveau et du système nerveux, ce qui peut apporter un soulagement pour les personnes souffrant de douleurs, d’insomnies et de certaines réactions du système immunitaire.

huile-cbd-cannabis

Des effets antidépresseurs

L’anxiété et la dépression sont des pathologies qui peuvent nous affecter, dans de nombreux moments de notre vie. Elles perturbent notre vie sociale, notre productivité et surtout, agissent sur notre santé. La médecine a permis de développer des médicaments rendant possible la réduction de ces pathologies, mais ils ne sont pas forcément tous efficaces sur la durée, notamment à cause des effets secondaires non désirés qu’ils peuvent engendrer.

Le CBD est parfois recherché comme alternative aux produits pharmaceutiques ayant des effets secondaires sévères, car il reste en phase avec les processus naturels du corps. En agissant sur notre fonctionnement biologique en profondeur, le CBD peut soulager les troubles psychiques liés à l’humeur, l’anxiété ou la dépression.

De multiples bienfaits

Des recherches scientifiques approfondies, ainsi que des témoignages de plus en plus nombreux de patients et de médecins, mettent en lumière le potentiel du CDB comme traitement pour un large éventail de maladies. Cela comprend notamment les maladies de la peau (acné, dermatite et psoriasis), les affections neurologiques (Alzheimer, démence, maladie de Parkinson, épilepsie et AVC), les maladies neuropsychiatriques (autisme, alcoolisme), les troubles intestinaux (maladie de Crohn), etc.

Le CBD possède également des effets neuroprotecteurs et des propriétés anticancéreuses qui sont actuellement étudiées dans des centres de recherche universitaires du monde entier. Selon une étude de 2010 portant sur le cancer du cerveau menée en Californie, des scientifiques ont révélé que le CBD renforçait les effets inhibiteurs du THC contre la prolifération et la survie des cellules responsables des tumeurs. Le CBD serait donc beaucoup plus efficace dans le traitement du cancer, les effets négatifs du THC en moins.

Des chercheurs allemands ont également rapporté que le CBD stimule la neurogenèse, c’est-à-dire la croissance de nouvelles cellules du cerveau, chez des mammifères adultes.

Comment agit le CBD ?

La CBD, comme le THC, interagit avec notre corps de diverses façons. L’une des principales actions du CBD est d’imiter et d’augmenter les effets des composés dans notre corps appelés “cannabinoïdes endogènes”. On les nomme ainsi en raison de leur similarité avec les composés que l’on trouve dans la plante de cannabis. Ces endocannabinoïdes font partie d’un système réglementaire appelé “système endocannabinoïde”.

La découverte de ce système a considérablement amélioré notre compréhension de la santé et des maladies. Il a des implications majeures dans presque tous les domaines de la science médicale et aide à expliquer comment et pourquoi le CBD et le THC sont des composés polyvalents. Agissant sur plusieurs niveaux dans notre corps, cela explique la large consommation de cette plante qui modifie l’humeur, malgré son statut illicite.

huile-cbd-cannabis

Dans quels cas utiliser de l’huile de CBD ?

L’huile de CBD est réputée pour atténuer la douleur liée à l’arthrite. Le résultat de son utilisation par une personne malade est une baisse significative des inflammations, et donc, de la douleur.

Le CBD sous forme d’huile est également recommandé pour lutter contre les douleurs chroniques. Comme il n’y a pas de phénomène d’accoutumance, il peut être utilisé sur le long terme sans avoir besoin d’augmenter les doses. Il ne présente pas non plus de risque de dépendance, contrairement au THC.

 

Panier Article supprimé. annuler
  • Aucun produit dans le chariot.