Fumée de cannabis et chats : est-elle nocive pour les animaux de compagnie ?

Bien que fumer du cannabis soit illégal en France et dans de nombreux autres pays d’Europe, ne nous voilons pas la face, la plante est très largement consommée. Ainsi, juste en France, près de 45% de la population admet avoir déjà fumé un joint de marijuana. Les conséquences pour l’organisme sont largement connues, et il appartient à chacun de prendre une décision éclairée. Mais qu’en est-il pour nos chiens et chats ? Nos animaux de compagnie souffrent-ils de la fumée de cannabis environnante et, si oui, quels sont les effets secondaires possibles ? C’est ce que nous essayons de comprendre aujourd’hui.

Effets secondaires de la fumée de cannabis sur les animaux : ce que l’on sait

Les chats souffrent très rapidement des effets de la fumée de cannabis
Les chats souffrent très rapidement des effets de la fumée de cannabis

La consommation de cannabis n’a jamais été aussi haute en France. Avec près de la moitié de la population adulte ayant déjà consommé, fort est à parier que de nombreux chiens et chats ont déjà été exposés à sa fumée. Si on ne pense pas forcément à eux, ou autres membres de notre entourage, avant de consommer, la fumée de cannabis a pourtant des effets secondaires réels, y compris lors d’une exposition indirecte : c’est ce que l’on appelle le cannabisme passif.

Pour les animaux de compagnie, c’est encore pire car ils n’ont pas conscience du risque pris. Face à une exposition prolongée, leur santé est cependant en danger.

Les animaux de compagnie sont sensibles aux cannabinoïdes

La plupart des animaux disposent également d’un système endocannabinoïde. Ce simple fait suffit à prouver que les cannabinoïdes ont des effets avérés chez les chiens, les chats, et pas mal d’autres animaux de compagnie. Pire, ils y seraient en fait plus sensibles que nous. Des études approfondies doivent encore être menées, mais cela semble déjà s’expliquer par au moins deux raisons :

  • Les chiens et chats possèdent plus de capteurs CB1 et CB2 que les humains,
  • Ils sont en moyenne plus petits et légers que nous, et ont donc besoin d’une quantité moindre pour ressentir les effets (selon la loi de l’effet).

Effets du cannabis sur les chats

Drôle un chat qui fume un joint ? Peut-être pour ceux qui regardent la scène, mais certainement pas pour lui ! En moyenne, un chat adulte pèse entre 4 et 5 kilogrammes. Il leur suffit d’une quantité de THC minime pour planer.

Chez les chats, comme chez les chiens, les effets secondaires à court terme de la fumée de cannabis ne sont pas forcément ceux auxquels on pourrait spontanément s’attendre :

  • Production abondante de salive,
  • Sauts incontrôlés,
  • Agressivité,
  • Manque de stabilité,
  • Somnolence
  • Perte d’équilibre,
  • Vocalisation excessive (miaulements et aboiements),
  • Incontinence,
  • Augmentation ou réduction de la fréquence cardiaque
  • Yeux rouges et pupilles dilatées,
  • Sentiment de froid (température corporelle basse),
  • Hypersensibilité à l’environnement (lumière, bruit),
  • Problèmes respiratoires,
  • Convulsions.

Effets du cannabis sur les chiens

Les chiens ont tendance à manger tout et n’importe quoi : attention aux restes de cannabis !
Les chiens ont tendance à manger tout et n’importe quoi : attention aux restes de cannabis !

Chez les chiens, différents symptômes peuvent se manifester après consommation involontaire de cannabis, et notamment :

  • Somnolence,
  • Vomissements,
  • Tremblements,
  • Incontinence urinaire,
  • Problèmes de coordination des mouvements.

Soyez ainsi particulièrement vigilant lorsque vous vous promenez à l’extérieur : les chiens aiment manger tout ce qui leur passe sous la truffe. Un vieux reste de joint écrasé au sol peut suffire à les intoxiquer !

Que faire si mon chat ou mon chien a inhalé ou avalé du cannabis ?

Si vous surprenez votre animal en train de manger du cannabis ou si vous constatez le moindre symptôme, contactez immédiatement votre vétérinaire ou un vétérinaire de garde. Expliquez-lui clairement que votre chat ou chien a été exposé à du cannabis, et précisez s’il s’agit de THC et/ou de CBD ou autre cannabinoïde légal. Un vétérinaire n’est pas de la police, son objectif premier est d’assurer la santé de votre animal !

Essayez avant tout de conserver votre calme. Votre sang froid vous permettra de prendre les bonnes décisions et d’agir rapidement. Selon la quantité et la sensibilité de votre animal, le temps d’apparition des premiers symptômes peut largement varier. On estime ainsi entre 3 minutes et 3 heures le temps d’apparition des effets du cannabis sur un chat. Si vous vous en rendez compte avant l’apparition des symptômes, c’est l’idéal. Si ce sont les symptômes qui vous alertent, il va falloir faire vite.

Dans les deux cas, la marche à suivre est la même.

1. Appelez un vétérinaire et donnez-lui toutes les informations utiles

  1. Type de produit (cannabisme passif, space cake, ingestion de cannabis pur, d’un reste de joint, etc.).
  2. Symptômes (vomissements, hypersalivation, somnolence, incontinence, désorientation, etc.)
  3. Quantité estimée.
  4. Heure de la consommation.
  5. Poids de l’animal.
  6. Éventuelle condition médicale (problèmes de santé, prise de traitements).

Si vous n’avez pas cette liste sous la main au moment des faits, pas de panique, le vétérinaire sait ce qu’il a à faire et vous questionnera si besoin pour connaître les effets actuels du cannabis sur votre chat ou chien.

2. Suivre les conseils du vétérinaire

Selon la gravité des effets du cannabis sur les chats ou les chiens, les vétérinaires peuvent avoir recours à différentes méthodes. Si la prise est récente et le chat ne présente pas de symptômes majeurs, il peut décider de le faire vomir et ainsi éviter la majeure partie des effets du cannabis. En cas de vomissements, de désorientation ou autre symptôme indésirable, il vaut cependant mieux éviter. D’autant qu’un chien ou un chat désorienté par les effets du cannabis peut devenir plus agité qu’à l’accoutumée et tenter de se défendre.

Le vétérinaire peut également choisir d’apporter plus de confort à votre chien ou chat jusqu’à ce que les effets du cannabis se soient totalement dissipés. La prise de charbon actif, une perfusion et, dans la majorité des cas, le garder en observation sont également des façons de procéder communes.

3. Tenir son cannabis et ses effets hors de portée des chats et chiens

Cette dernière étape devrait en fait être la seule nécessaire puisqu’en premier lieu, les chiens et les chats ne devraient jamais avoir à faire l’expérience des effets du cannabis.

Le CBD a-t-il également des effets secondaires sur les animaux ?

Quel que soit le produit, consultez un vétérinaire avant de donner du cannabis à un chat ou un chien
Quel que soit le produit, consultez un vétérinaire avant de donner du cannabis à un chat ou un chien

Cela dépend de quoi l’on parle. La molécule de cannabidiol ne présente, en elle-même, pas d’effets secondaires notoires connus. Elle n’est pas pour autant dénuée d’effets, et ils ne seront pas forcément les mêmes chez vous que chez votre ami à quatre pattes. Rappelons-également que fumer du cannabis CBD reste interdit en France et dans de nombreux autres pays, même si le produit en lui-même est légal. Il est tout simplement destiné à d’autres modes de consommation.

Ainsi, même si le CBD est avant tout connu pour ses effets vertueux, s’il est fumé il comporte des risques. Ils sont alors avant tout liés à la combustion : encrassement des poumons, problèmes respiratoires, ingestion de substances nocives liées à la combustion (donc présentes dans la fumée, donc possibles à inhaler pour votre chien ou votre chat), etc.

La fumée de CBD est donc à bannir à proximité de votre animal de compagnie, tant pour des raisons de légalité que de santé. Sous d’autres formes, il est cependant possible d’envisager soulager certains troubles animaux grâce au caractère apaisant et anti-inflammatoire du cannabidiol. Nous vous en parlons plus en détail dans un article dédié au CBD et aux animaux.

Dans tous les cas, nous vous recommandons de demander conseil à un vétérinaire avant d’envisager administrer du CBD à votre chien ou votre chat. Seul un professionnel saura vous conseiller sur le bien-fondé d’une telle pratique ainsi que sur le dosage utile.

Pour conclure : que faire si vous souhaitez consommer du cannabis et avez des chats ?

Ne pas fumer de cannabis à proximité d’animaux reste la meilleure prévention
Ne pas fumer de cannabis à proximité d’animaux reste la meilleure prévention

Si vous avez des animaux de compagnie et consommez du cannabis, le mieux reste tout simplement de ne pas fumer en leur présence, et surtout pas en intérieur. Si vous ne souhaitez pas arrêter, le plus sain pour toute la famille est sans doute de vous tourner vers d’autres modes de consommation. En privilégiant les variétés riches en CBD, vous pouvez ainsi profiter des bienfaits du cannabis sous la forme d’une alternative légale, par exemple en vaporisation, ce qui évite la combustion et donc la plupart des émanations nocives pour votre animal et pour vous. Les huiles CBD et infusions de chanvre sont des moyens encore plus doux de profiter du CBD sans en faire profiter votre chien ou votre chat !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Partagez:

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Nos Produits CBD

Plus d'articles CBD

cbd pour les enfants min

Puis-je donner du CBD à mon enfant ?

À question simple, réponse complexe. Comme souvent en ce qui concerne le cannabidiol et autres dérivés du cannabis, même légal, de nombreux facteurs sont à

Retour haut de page
form1-4-popup.png

Recevez des offres exclusives

Abonnez-vous à notre newsletter

Panier
  • Aucun produit dans le chariot.